Théâtrorama

Hier et aujourd’hui

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas vu de spectacle d’Alexis Forestier. La dernière fois, c’était à Bordeaux, dans un théâtre qui s’appelait alors le TNT – Manufacture de chaussures. Je me souviens de l’éblouissement devant cet univers si singulier. Nous étions fort peu nombreux : moins d’une dizaine de spectateurs, mais nous étions tous conscients de notre chance de voir cela, ce spectacle (mais peut-on appeler « spectacle », cette poésie qui se dessinait devant nous) : « Divine Party », d’après « la Divine Comédie » de Dante. Nous n’avions pas besoin de mots pendant l’entracte. Nous avions entre nous des regards, des sourires, des rires d’enfants. Nous laissions se déployer notre ébahissement devant ce miracle. Je rassure tout de suite les futurs spectateurs de « Volia Panic » : la magie opère là aussi.

Les endimanchés – nom de la compagnie d’Alexis Forestier – plongent dans une histoire méconnue, aux origines de la conquête spatiale russe : le cosmisme. Cette curieuse philosophie, qui amènera le transhumanisme, est portée à la fin du XIXème siècle par un prophète proto-punk qui s’appuie sur les « mirs », ces cellules paysannes communautaires que le pouvoir tsariste s’acharne à faire disparaître. Tout le long de la représentation, on verra se battre l’utopie contre le pouvoir central, l’originalité et l’humanité contre une pensée impérialiste, et comment ces deux pensées s’entremêlent, incestueuses.

Faire avec

Malgré un début un peu professoral et didactique, la poésie reprend vite ses droits. Tout est artisanal, tout se fabrique devant nous. Le décor se soude, se transporte, se transforme sous nos yeux, au rythme de la poésie et des musiques punk. On passe de l’utopie paysanne aux mécaniciens de l’espace, on voit le bricolage à l’origine de toute conquête. C’est joyeux, inquiétant, enthousiasmant. La fabrique poétique nous amène à notre propre pouvoir d’humain. Ce qui nous est dit, c’est qu’une utopie est toujours concrète, car nous tentons de la réaliser de nos mains. Si cette utopie dévie de ses objectifs, il ne faut pas se contenter d’incriminer la « nature humaine » car cela ne peut que faire la prospérité du statu quo. Non. Ici, l’on nous rappelle le pouvoir que nous avons sur nos vies, et la puissance politique du rêve. On nous rappelle surtout à notre responsabilité. Si le centralisme et l’impérialisme sont à leur apogée au point de ne plus savoir quoi faire d’eux-mêmes, c’est que nous n’avons pas assez lutté.

Comment rendre en quelques lignes une telle richesse ? Comment transmettre cela ? Ici, j’admets que je ne le pourrai pas. Je ne le pourrai pas car l’univers d’Alexis Forestier et de sa troupe font appel à des références qui ne situent pas dans le cadre habituel des récits contemporains. Ils vont s’abreuver à d’autres sources. C’est un véritable trésor que cette troupe, c’est un univers parallèle. Allez voir, même si vous ne le comprenez pas, surtout si vous ne le comprenez pas. Chauffez vous l’esprit avec quelques vidéos du groupe « The Residents » sur internet et entrez dans la danse. Ce sera peut-être difficile au début, mais si vous avez suffisamment de patience, c’est toute une nouvelle lecture du monde qui s’offrira à vous. Accéder à d’autres perceptions demande aussi du travail de la part des spectateurs, et ce n’est pas le moindre des enseignements de cet acte poétique-politique.

  • Volia Panic
  • Conception Alexis Forestier et Itto Mehdaoui
  • Avec Alexis Forestier, Itto Mehdaoui, Christophe Lenté, Jean-François Favreau, Barnabé Perrotey, Alexis Auffray, Perrine Cado
  • Mise en scène: Alexis Forestier
  • Création musicale: Alexis Auffray, Alexis Forestier, Christophe Lenté, Itto Mehdaoui
  • Lumière et vidéo: Perrine Cado
  • Régie son: Nicolas Lejonc
  • Ecriture et montage des textes Samuel Eymard, Alexis Forestier, Itto Mehdaoui
  • Voix capsules filmiques: André Robillard
  • Réalisation Obscure
  • Les « one-minute movies » punks et drolatiques du groupe « The Residents« 
  • Vu au Nouveau Théâtre de Montreuil
  • Tournée 2020

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest