Théâtrorama

Les aventuriers du ciel

Au siècle dernier, en 1918, Pierre-Georges Latécoère crée une compagnie d’aviation et obtient du gouvernement français l’autorisation de transporter le courrier de Toulouse à Rabat, au Maroc. Au fil des années, l’expérience prend de l’ampleur. En 1925, la compagnie pousse ses vols jusqu’à Dakar, en Afrique, puis envisage de traverser l’Atlantique pour conquérir l’Amérique du Sud. Après un rachat, l’entreprise de Latécoère est rebaptisée « L’Aéropostale » et ses avions sillonnent le ciel de Rio, Buenos Aires et Santiago. « La Ligne », comme on l’appelle, transporte les lettres entre l’Europe et l’Amérique latine… quels que soient les risques. Les pilotes, sous la tutelle de Didier Daurat, affrontent mille dangers et dépassent chaque jour leurs limites, entrant ainsi dans la légende.

Entre devoir et humanité
voldenuit C’est cette épopée que raconte le roman « Vol de nuit », publié en 1931. Le poète-aviateur Antoine de Saint-Exupéry y raconte les souvenirs de ses années argentines, à travers l’épisode d’une journée vécue par Rivière, le responsable du réseau postal d’Amérique du Sud. L’homme impose des vols de nuit à ses pilotes, pour ne pas perdre de temps sur les acheminements. Des missions parfois périlleuses, comme celle de Fabien, qui revient avec le courrier de Patagonie, et qui se retrouve pris dans une effroyable tempête. La mission avant toute chose ! Le chef – Rivière – qui peut paraître inhumain, forge des volontés. Les pilotes, eux, suivent les ordres, parce qu’ils ont choisi un métier qu’ils savent risqué. La raison de vivre de tous ces êtres est le devoir, porté comme un étendard.

Dans les pas de Saint-Ex
Seul en scène, Cyrille Artaux fait revivre la bravoure et l’angoisse des pilotes, tiraillés entre devoir et humanité. Une partie du roman est lue par le comédien, l’autre jouée. Les bruits des moteurs, la musique sud-américaine, nous entraine peu à peu dans le monde viril de Saint-Exupéry. Cyrille Artaux, qui sait être à la fois fort et émouvant, s’approprie le texte et parvient à habiter ses personnages pour en dégager toute leur sensibilité. Un spectacle réussi et un très beau moment de littérature partagé.

[slider title= »INFORMATIONS & DETAILS »]
Vol de nuit
D’après le roman de Antoine de Saint-Exupéry
Adaptation de Alain Chevallier
Mise en scène de Alexandra Royan
Avec : avec Cyrille Artaux, et la voix de Lionel Tua

Du 18 mai au 30 juin

Les lundis et mardis à 19h30

Reprise à partir de septembre

Théâtre de l’Essaïon
6 rue Pierre au Lard, 75004 Paris
Réservations : 01 42 78 46 42
http://www.essaion-theatre.com/
[/slider]

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest