Théâtrorama

Toi et Moi

Mêlant habilement théâtre et danse, ce spectacle à deux personnages comme le laisse supposer son titre fait passer un très agréable moment. Une belle scénographie et une mise en scène sobre renforcent l’atout charme que distillent les deux comédiens.

Un homme et une femme. Un couple qui se déchire, se rabiboche, se sépare, se retrouve. Un quotidien classique, en somme. Tout cela pourrait sembler d’une incroyable banalité sans un texte beau et fort et une mise en scène bougrement originale.

Les mots Paul Géraldy, auteur un peu oublié aujourd’hui mais dont « Toi et moi » fut un énorme succès de librairie au début du XXème siècle ont la rudesse du réalisme et enivrent comme une poésie. Une poésie qui peut sembler naïve parfois, mais qui capte pourtant avec acuité ces petites fissures qui zèbrent l’existence conjugale et ces érosions des sentiments quand le temps fait des siennes.

Porter la poésie sur les planches revêt toujours un côté casse-gueule. En prenant le parti d’insérer des phases de danses, Xavier Fahy et Marine Orphelin réussissent joliment à inscrire dans un double processus poétique leur adaptation, celui des mots se mariant avec celui des chorégraphies.

Pas besoin d’être un exégète notoire de la danse ou du théâtre pour apprécier ce spectacle. La beauté des chorégraphies, qu’on aurait forcément souhaitées plus nombreuses, l’utilisation astucieuse d’un décor tout simple (des cubes amovibles et multifonctions métaphorisant le plus souvent le mur qui sépare les amants) et le jeu théâtral des comédiens emportent l’adhésion. Soutenus par un choix très éclectique des musiques (on navigue du britannique contemporain Craig Armstrong à la chanteuse belge du début du XXème Elyane Célis), ces numéros physiques se lovent avec beaucoup de grâce dans le propos parlé. On retiendra en particulier ces moments d’une sensualité extrême de danse au tissu aérien dans cette séquence qui évoque l’acmé de la passion amoureuse. Quand la danse de l’amour rencontre l’amour de la danse…

Toi et Moi
De Paul Géraldy
Mise en scène et interprétation : Xavier Fahy et Marine Orphelin
Jusqu’au 29 décembre 2010
Les mardis et mercredis à 20h30

Théâtre du Tambour Royal
94 rue du Faubourg du Temple, 75011 Paris
site web
Réservation : 01 48 06 72 34

Vous pourriez aimer çà


  1. vidéo du spectacle:

    xavier fahy / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest