Théâtrorama

Songes et Métamorphoses, Apprenti Lynch

Songes et Métamorphoses – La mise en scène de Guillaume Vincent propose un voyage dans les labyrinthes du rêve et du théâtre. Il met en relief les arcanes de l’inconscient et magnifie la représentation théâtrale comme témoignage fragile et sublime de nos désirs, fussent-ils sombres, meurtriers, incestueux.

Le spectacle se divise en deux parties. La première met en scène une tentative de monter « les Métamorphoses » d’Ovide dans un cadre scolaire. On suit les aventures, les atermoiements, les maladresses des enfants puis des ados. On voit naître les premiers désirs adolescents, les tentatives, les expériences sensuelles et sexuelles. C’est souvent drôle et poétique même si l’écriture de plateau est perturbée par de trop nombreuses « private jokes » qui nuisent à sa réception.

Le décor, délibérément kitsch, évoque une salle des fêtes municipale ou un réfectoire de lycée. L’ambiance lumineuse qui y est attachée donne au décor un aspect fantomatique. Ces deux sensations mêlées nous transportent dans un univers que nous connaissons bien, celui des films américains qui traitent de l’inconscient et du désir adolescent : la série « Twin Peaks » de Lynch, ou le sublime « Virgin Suicides » de Sofia Coppola.

On s’attache à chacun des personnages de cet établissement scolaire, on suit avec intérêt le professeur et les ados. Rien n’est véritablement explicite, tout est à deviner. Les spectateurs peuvent alors s’engouffrer dans ces propos d’apparence anodine, mais qui sont rien moins qu’une manifestation sensible de l’inquiétante étrangeté. Les désirs, parfois à la limite du supportable, – comme cette attirance irrépressible d’une jeune fille pour son père – sont ponctués par des textes d’Ovide qui permettent de rattacher ce réel dérangeant à la grandeur mythique et à l’inconscient. Tout est relié à tout dans un même mystère. La communion du théâtre opère, et les effets de réel induits par l’écriture de plateau fonctionnent bien. Nous sommes, grâce à ce trouble délibérément entretenu entre réel et représentation théâtrale littéralement tissés au récit que propose Guillaume Vincent.

Songes et Métamorphoses, d’Ovide à Shakespeare

Shakespeare pour sauver Shakespeare

La deuxième partie de Songes et Métamorphoses est une représentation de « Songes d’une nuit d’été » de Shakespeare. Le décor ne change pas et les acteurs que nous avons suivis dans la première partie donnent une très intéressante perspective aux personnages qu’ils incarnent désormais. En effet, à chaque personnalité d’acteur est désormais attaché un souvenir de la première partie du spectacle et cela qui contribue à ouvrir des brèches dans notre propre projection sur les péripéties de la pièce. Puck par exemple – joué par le brillant Gérard Watkins – était le professeur dans la première partie. On ne peut s’empêcher d’y penser, et les facéties du lutin s’en trouvent éclairées d’un jour, ou plutôt d’une nuit nouvelle. Le professeur de lycée agit dans le lutin ; c’est un lutin qui dirigeait les élèves dans l’atelier théâtre… Inconscient et théâtre font ici un étrange et très intéressant ménage. Notre imaginaire s’en retrouve potentiellement dédoublé et pénétré par l’inquiétante étrangeté.

Dommage cependant que les jeunes acteurs se révèlent si intimidés par le grand texte. Les corps se font raides, et le jeu souvent conventionnel nuit à une projection plus subtile. De plus, quelques scènes se retrouvent noyées dans une ambiance musicale et visuelle à sens unique, ce qui fait que certains des rires que recèle la pièce ne peuvent pas vraiment se faire entendre. À ce jeu là, c’est bien Gérard Watkins qui s’en sort le mieux, même si les jeunes acteurs ne déméritent pas. Le comédien ne prend pas de gants, il saisit la matière du théâtre à pleine bouche, à plein corps. Ça fait du bien.

C’est la fin de Songes et Métamorphoses qui révèle le potentiel de chacun. En effet la pièce de Shakespeare s’achève sur une représentation théâtrale – en écho au tout début du spectacle qui montrait une représentation des « Métamorphoses » d’Ovide donnée par des enfants. À la représentation maladroite du début répond la représentation ratée de la fin. Une tentative répond à l’autre et témoigne d’un même amour du théâtre. L’idée est brillante et met en valeur le caractère essentiel et fragile du théâtre, ainsi que ses origines, à la fois inconscientes et concrètes. Des désirs et des rêves profonds et mystérieux dont l’expression artisanale commence dans un atelier théâtre…

Lors de cette ultime représentation donnée devant les princes les jeunes comédiens et comédiennes – complètement libérés de tout sérieux – redeviennent émouvants, drôles, sensibles. Ils s’en donnent à cœur joie, et l’on peut ressortir de la salle de théâtre avec le sourire aux lèvres et l’amour du théâtre chevillé au cœur.

 

Songes et Métamorphoses
Mise en scène Guillaume Vincent
Avec Elsa Agnès, Candice Bouchet, Emilie Incerti Formentini, Elsa Guedj, Florence Janas, Hector Manuel, Estelle Meyer, Alexandre Michel, Philippe Orivel, Makita Samba, Kyoko Takenaka,Charles Van de Vyver, Gerard Watkins, Charles-Henri Wolff et la participation de Lucie Durand, Jane Piot, Muriel Valat et de quatre enfants.
Dramaturgie Marion Stoufflet
Traducteur Jean-Michel Déprats
Scénographie François Gauthier-Lafaye en collaboration avec James Brandily et Pierre-Guilhem Coste
Lumières Niko Joubert en collaboration avec César Godefroy
Composition musicale Olivier Pasquet et Philippe Orivel
Son Géraldine Foucault en collaboration avec Florent Dalmas
Costumes Lucie Durand en collaboration avec Elisabeth Cerqueira et Gwenn Tillenon
Crédit photos : Élizabeth Carecchio

Vu au théâtre de l’Odéon – Ateliers Berthier

Tournée 2017 – 2018

Les 29, 30 octobre et 1er novembre 2017 (Myrrha) – Princeton
Du 4 au 9 décembre 2017 – Théâtre National de Bretagne – Rennes
Les 13 et 14 décembre 2017 – Théâtre de Lorient

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest