Théâtrorama

Welcome to Woodstock

Welcome to WoodstockQue faut-il retenir des années 70, l’amour libre, le cannabis ou la musique ?
Le road-trip musical du théâtre Comédia a choisi parmi les trois piliers du mythe Woodstock, ça sera la musique. Une bande de jeunes (forcément) nourris aux slogans révolutionnaires de mai 68 explose sa tirelire pour aller voir ses idoles sur scène, à une centaine de kilomètres de New York. Leur périple fait la part belle aux chansons pop rock des années 65-70, beaucoup ont traversé le temps.

Hommage aux génies seventies

La force du show, un concert scénarisé plus qu’une comédie musicale au sens strict, c’est sa justesse d’interprétation. On y chante très bien et rien qu’en cela, la troupe ringardise les productions des années 90, avec des interprètes sortis d’une chorale de quartier.

Les Who, les Doors, Janis Joplin, Bob Dylan, Jefferson Airplane, Jimi Hendrix et les autres reçoivent des hommages dignes de leur génie, ce qui est déjà une excellente nouvelle. Le passage sous LSD de Astronomy Domine, un titre du groupe Pink Floyd, prend ici, c’est le cas de le dire, tout son relief.

Choix musicaux

En tête du casting, Yann Destal, chanteur du groupe Modjo (Lady hear me tonight, tube planétaire de 2013, c’était lui, avec Romain Tranchart) donne corps à quelques chansons mythiques. Toutes les co-vedettes passent haut la barre, les voix sont assurées, l’aisance est évidente. Le directeur musical, Philippe Gouadin, finaud, a convié sur scène des musiciens de premier ordre : Hubert Motteau à la batterie, un vrai prodige, Benoit Chanez à la guitare, un surdoué qui a accompagné la crème des artistes français et Cléo Bigontina à la basse, une pure rockeuse bluffante. Cette plongée dans les merveilles rocks et les perles pops nous prouve qu’il est possible de livrer des reprises sans faire de redite.

Parti-pris réussi

Au sujet de la représentation de Woodstock, un festival souvent réinventé avec une touche d’érotisme facile et des vapeurs de marijuana, rien de flamboyant. Les courtes scènes de comédie du spectacle nous laissent quelque peu sur notre faim. Comme un effet de contraste, le parti-pris privilégié, celui de la musicalité, brille comme un diamant serti de vidéos, d’images incrustées, de bien jolis éclairages signés Jean-Luc Chanonat. On tape des pieds, on chantonne, c’est peut-être un peu conventionnel, mais est-ce si grave ? Ces années là, la façon de composer et de proposer la musique à l’écoute a changé à jamais. On sort du joli théâtre Comédia, ex-café concert prisé d’Yvette Guilbert, le nez en l’air et l’humeur sautillante, avec l’envie d’offrir à nos oreilles un nouveau flirt, poussé, avec ces classiques de la chanson.

Welcome to Woodstock
Auteur : Jean-Marc Ghanassia
Metteur en scène : Laurent Serrano
Décorateur/Scénographie : Jean Haas
Création Lumières : Jean-Luc Chanonat
Directeur musical : Philippe Gouadin
Créateur son : Julius Tessarech
Chorégraphie : Cécile Bon
Création Vidéo : Olivier Roset
Chanteurs et musiciens : Geoffroy Peverelli, Magali Goblet, Pierre Huntzinger, Morgane Cabot, Margaux Maillet, Jules Grison, Xavier V. Combs, Yann Destal, Cléo Bigontina, Benoit Chanez, Hubert Motteau

Vu au Théâtre Comédia

À l’affiche jusqu’au 6 janvier 2018

 

 

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest