Théâtrorama

Oncle Vania au Théâtre de l’Essaïon

Oncle Vania – Coup de cœur de la Presse/ Festival Off Avignon 2016 – Rien ne va plus au Domaine depuis que le Professeur Serébriakov et son épouse Eléna s’y sont installés. Oncle Vania et Sonia sont un peu déboussolés des exigences et d’une certaine condescendance du couple. Vania en crève de ne pas avoir vécu, Sonia est perdue et ne sait plus quoi faire. Ils ont l’habitude du travail dur, de la solitude et d’une certaine liberté pour faire tourner le domaine. Quant au Docteur Astrov, ensorcelé par la belle Élena, il s’enlise dans une sorte de langueur maladive. Alors on boit, on danse, on chante, on rit, on pleure à n’en plus finir. Il fait une chaleur infernale. L’orage va éclater. Bienvenue chez Tchékhov !

Une atmosphère étouffante

Oncle Vania mis en scène par Philippe NicaudLa mise en scène de Philippe Nicaud resserre l’action autour des cinq personnages principaux (la pièce en comporte neuf). Le plateau étroit du Théâtre Essaïon représente l’ensemble du domaine que gère Oncle Vania avec ses hectares de cultures, ses dépendances et les différentes pièces de l’habitation. L’exiguïté de l’espace exacerbe les sentiments, rend l’atmosphère étouffante et le besoin de liberté encore plus criant.

Présents dès l’entrée des spectateurs dans la salle, les acteurs sont confrontés à la présence permanente des uns et des autres. Tout s’entend, se perçoit. Ici la rage, la frustration deviennent des sentiments palpables qui, portés à leur paroxysme, conduiront à d’irréparables blessures.

Tout est conduit par la fulgurance de sentiments auxquels le manque d’espace ne laisse aucune échappatoire : l’arrogance, la déception, les injustices accumulées, le refus d’une autorité usurpée , mais aussi la peur de la vieillesse, de la mort, de l’amour… La présence permanente des cinq comédiens sur le plateau conduit les spectateurs dans une tension permanente, au cœur de ce chaos familial qui ne manque ni d’humour, ni d’ironie absurde. Chaque mot, chaque réplique implique un sens caché, une possibilité de blessure qui souligne les non-dits, les fractures jusqu’à la déflagration finale.

Oncle Vania, l’essence de l’oeuvre

Oncle Vania mis en scène par Philippe NicaudLa dernière scène réunit Vania et Sonia dans le bureau. Assis très proches l’un de l’autre, comme pour se réchauffer ou se consoler, heureux aussi de leur solitude retrouvée, sous la lampe, ils font les comptes du domaine et se préparent à envoyer comme à l’accoutumée de l’argent à Sérébiakov, resté propriétaire du domaine. Tout semble redevenu calme. Tous sont partis vers d’autres ailleurs, d’autres possibles, eux restent là. Sous les apparences paisibles de la scène émerge la colère, se dissimulent les récriminations, les frustrations et les tristesses.

Servie par une distribution de cinq comédiens de talent, dans sa simplicité et son économie de moyens, la mise en scène de Philippe Nicaud fait émerger l’essentiel de l’univers des pièces de Tchéchov qui, partant du quotidien nous conduit vers l’universalité des sentiments et des situations.

Oncle Vania
D’Anton Tchekhov
Mise en scène & Adaptation : Philippe Nicaud
Coup de cœur de la Presse/ Festival Off Avignon 2016
Avec Philippe Nicaud, Céline Spang, Fabrice Merlo, Marie Hasse, Bernard Starck
Durée : 1h25

Jusqu’au 19 mars, les jeudis à 19h30, les dimanches à 18h au Théâtre de l’Essaïon

Au Festival d’Avignon 2017 du 6 au 30 juillet au théâtre des Corps Saints

 

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Pin It on Pinterest

Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !