Théâtrorama

Géniale Catherine Frot qui s’empare du texte de Beckett comme autrefois Madeleine Renaud, le fait sien en le persillant de son inénarrable humour british qu’elle sait si bien alterner avec une abyssale profondeur. Du sur mesure !

Enterrée jusqu’à mi corps puis jusqu’au cou, Winnie égrène les joies minuscules de la vie. « Oh le beau jour que ça a encore été », répète-t-elle à chaque déclin du soleil. Décrite par Beckett qui inonde son théâtre de didascalies, comme « la cinquantaine, de beaux restes, grassouillette, poitrine plantureuse » Winnie est l’incarnation de la politesse du désespoir que vient dynamiter régulièrement quelques tranches d’humour explosif, en particulier dans le premier acte, prélude contrapunctique de drôlerie à la tragique inéluctabilité du déroulement de la vie qui habite le second.

Malgré la désespérance qui enveloppe ce chef d’œuvre de l’absurde, son immense drôlerie doit prévaloir dans une adaptation scénique, histoire de dissiper ce halo de désillusion mortifère qui s’immisce dans le propos en permanence. Elles ne sont pas nombreuses, les comédiennes qui peuvent offrir cette candeur évaporée, cette nonchalance ravie tant dans leur jeu que dans leur apparence physique. Ce dilettantisme, serait-on même tenté de dire, référence directe au film de Pascal Thomas « La Dilettante », un des rôles les plus emblématique de Catherine Frot au cinéma.

Ce délicieux grain de folie
Madeleine Renaud triompha avec ce rôle il y a plus de quarante ans. Et depuis ? Catherine Frot semble avoir attendu l’âge du rôle, muri ce projet qui lui va comme un gant. C’est plus qu’un air de famille qu’elle entretient avec Beckett, c’est une filiation qui résonne comme un pléonasme. Ce grain de folie qui anime la comédienne dans de nombreux films (« Les sœurs fâchées » ou « Mon petit doigt m’a dit » pour ne citer que ceux-là) a tout pour faire germer sur scène un florissant spectacle.

Quasiment seule en scène au milieu d’un décor faussement paradisiaque, la comédienne hypnotise son public, le mène à son gré dans les méandres drolatiques et douloureux de l’univers beckettien. Chaque geste est pesé, prêt à accueillir des rires fournis, chaque mot claque avec la précision métronomique digne des plus grands. Tout le visage de la comédienne s’allume, s’illumine d’un sourire qui prélude à un éclat de rire sonore. Elle le fait parler dans les plus beaux moments de silence, le modèle, le façonne. Ourlé d’un regard en perpétuel éveil, il joue autant que la voix. C’est l’un des défis majeurs de cette pièce puisque seul le visage apparaît durant tout le second acte. Comme dans « Fin de partie » où le personnage principal est cloué dans un fauteuil roulant, Winnie est réduite à l’immobilité. Dominique Pinon avait triomphé dans ce rôle de paraplégique dans « Fin de soirée » il y a trois ans. Catherine Frot lui emboite le pas avec maestria dans cette pièce majeure de Beckett. Le public lui fait une ovation semblant lui dire « Oh la belle soirée que ça a été ! ».

[note_box]Oh les beaux jours
De Samuel Beckett
Mise en scène : Marc Paquien
Avec Catherine Frot et Pierre Banderet
Scénographie : Gérard Didier
Lumière : Dominique Bruguière
Costumes : Claire Risterucci
Maquillage : Cécile Krestschmar
Photo Crédit: ARTCOMART/ Pascal Victor[/note_box]

Vous pourriez aimer çà


  1. Bonjour,
    Savez-vous que Yann Collette joue aussi Winnie au Théâtre de la Commune.
    Brigitte Salino a fait une critique dans l’émission La Dispute sur France Culture hier soir …

    cordier / Répondre
  2. J’ai vu les deux versions, et je dois dire que je ne suis pas du tout d’accord avec B. Salino (je le suis rarement). J’ai préféré, de loin, la performance de Catherine Frot, qui est à mon sens plus étonnante. Yann Collette est dans une vision beaucoup plus convenue de la pièce…

    teatro / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest