Théâtrorama

Les Particules élémentaires mis en scène par Julien Gosselin

Julien Gosselin et sa troupe ont connu avec Les Particules élémentaires, des débuts très remarqués et, il faut bien le dire, mérités. Le dispositif, simple, ouvre la scène comme un livre, et les comédiens s’y succèdent, alternant moments de jeu et adresse au public. Cela fonctionne et mêle avec beaucoup d’efficacité les vertus du théâtre et celles de la littérature. Le récit fait son chemin dans les têtes, tandis que le dynamisme et le talent de la jeune troupe donnent vie et couleur au plateau.

Les Particules élémentaires à la page

Ce n’est que du bonheur, même si Houellebecq, ce talentueux anarchiste de droite a le don de tout rabaisser, de tout rendre médiocre, puis – après avoir fait le vide autour de lui – de faire de cette médiocrité une œuvre littéraire. Houellebecq tend, avec les clones qu’il fabrique dans son roman un miroir où se trouve reflétée, démultipliée, l’image de notre propre mort… La mise en scène rend palpable toutes les subtilités, les drôleries grimaçantes, les agaceries douces-amères, les fausses innocences distillées goutte à goutte comme un poison. Les personnages parlent comme des Candide de cabinet et développent entre deux échecs leur nietzschéisme de comptoir… pour notre plus grand plaisir coupable.

L’adaptation est intelligente et efficace et Julien Gosselin a trouvé sa grammaire. Le metteur en scène semble par ailleurs porté sur les adaptations d’œuvres majeures de la littérature mondiale. La question qui se posera alors sera celle de l’évolution ou non de cette forme bien trouvée. En effet, si elle s’avère pertinente dans « les Particules Elémentaires », elle n’a pas franchement brillée dans 2666 .À suivre.

 

Les Particules élémentaires
De Michel Houellebecq
Adaptation, mise en scène et scénographie : Julien Gosselin
Assistant à la mise en scène : Yann Lesvenan
Avec Joseph Drouet, Denis Eyriey, Antoine Ferron, Noémie Gantier, Carine Goron, Alexandre Lecroc-Lecerf, Caroline Mounier, Victoria Quesnel, Geraldine Roguez, Maxence Vandevelde
Création lumière et régie générale: Nicolas Joubert
Création musicale : Guillaume Bachelé
Création vidéo : Pierre Martin
Régie vidéo : Jérémie Bernaert
Création sonore: Julien Feryn
Costumes : Caroline Tavernier
Crédit photos : Simon Gosselin

Vu à l’Odéon Théâtre de l’Europe

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest