Théâtrorama

Après la « Trilogie » du Chilien Gabriel Calderon en début de saison, le Théâtre des Quartiers d’Ivry programme une autre trilogie tout aussi surprenante et d’une drôlerie absolue, celle de l’Allemand Marius Von Mayenburg. Avec « Le Moche », « Voir Clair » et « Perplexe », il nous est donné de découvrir une autre pépite du théâtre contemporain international.

Comme Calderon, Mayenburg, né en 1972, fait partie de ces jeunes dramaturges qui, élargissant la réalité jusqu’à la rupture de sens, considèrent que le monde est une vaste cour de récréation, à la disposition de leur imaginaire débridé. Portée par les textes, procédant par glissements de temps, d’espaces et d’identités, Maïa Sandoz met en regard les trois textes et en donne une mise en scène vertigineuse qui interroge aussi les limites de la représentation.

« L’illusion comme fondement de l’identité… »
Au-delà du sujet de chaque pièce – la dictature de la beauté dans nos sociétés ( « Le Moche »), les manies d’un employeur (« Voir Clair ») et une parodie de vaudeville ( « Perplexe ») – la mise en scène colle au texte, pour mieux s’en affranchir. Les situations banales initiales s’emballent jusqu’à des dérives extrêmes qui entraînent comédiens et spectateurs dans une course folle, faisant exploser les apparences du réel. La représentation se construit et se déconstruit à vue dans un jeu libre de décors, de costumes et de sons.

Différentes dans leur format, leur ton et la structure dramatique, les trois pièces comportent la même distribution, ce qui constitue la fabrication d’un parcours étonnant pour chaque interprète, avec des codes qui glissent de pièce en pièce. Loin du psychologique, dans une écoute constante, les comédiens mettent en place un jeu organique qui crée une surprise permanente où le spectateur devient co-créateur de la signification. Sans transitions, sans souci du lieu ou de la chronologie, le sens se construit à vue. Sans modifier leur apparence, les comédiens passent d’un personnage à l’autre, ou naviguent entre plusieurs personnages, changent de statut, transformés par la magie des mots et le seul regard que leur portent les spectateurs.

Parfois émouvants, souvent cocasses et imprévisibles, le quatuor de comédiens nous surprend à chaque scène : Adèle Haennel (auréolée de son récent César de meilleure actrice) en homme ou en jeune femme déjantée, Paul Moulin en moche et en mari naïf, Serge Biavan, sous ses dehors de chef d’entreprise modèle, capable des transformations les plus outrancières et Aurélie Vérillon, qui, sans avoir l’air d’y toucher, a sans doute les propositions les plus audacieuses.

Portée par des comédiens généreux et inventifs, une mise en scène à la fois flamboyante et très sobre, la radicalité de Mayenburg nous transporte vers l’illusion théâtrale dans ce qu’elle a de plus dérangeant et par le rire, dans un monde féroce, tourmenté et certainement sans issue. À la fin de la pièce, le décor a été rangé sur les côtés. Dans un geste volontaire, les comédiens ouvrent la porte d’un mur imaginaire, abolissant le quatrième mur censé séparer la scène et la salle. Après avoir eu parfois l’impression de regarder par le trou de la serrure, dans une totale unité avec les comédiens, les spectateurs se retrouvent inclus dans le dispositif scénique. Théâtre, dites-vous ?

Le Moche, Voir clair & Perplexe
De Marius Von Mayenburg
Traduction : Hélène Mauler, René Zahnd et Laurent Muhleisen
Mise en scène : Maïa Sandoz
Scénographie et costumes : Catherine Cosme
Avec Serge Biavan, Christophe Danvin (Musique), Adèle Haenel, Paul Moulin, Aurélie Vérillon
Durée : 2h 15 (sans entracte)
Trilogie : Samedis et Dimanches / Diptyque (Le Moche et Perplexe) en semaine à 20 h
Au Théâtre des Quartiers d’Ivry jusqu’au 22 mars puis en tournée

 

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest