Théâtrorama

Dans le cadre du festival “La lune sur un Plateau”, le Collectif Jacquerie nous invite à dîner au Plateau 31 à Gentilly (94). Leur pièce “Le dîner” qui a tourné un peu partout continue à nous régaler. Insolite et carrément déjanté parfois, n’hésitez pas à répondre à leur invitation.   

Devine qui vient dîner…

Peut-on parler de mise en scène ? Peut-on parler de texte ? Car ni l’un, ni l’autre n’existe  sous une forme a priori dans ce projet mis en place par le Collectif Jacquerie sous la direction de Joan Bellviure.

Partant d’une trame toujours identique (deux personnages en invitent trois autres, pour un dîner, lors d’une occasion particulière), le spectacle se crée en direct chaque soir en complicité avec le public.

Le texte, la mise en scène et en gros tout ce qui constitue ce que l’on attend du théâtre est renvoyé dans les loges. Aucun comédien ne connaît le premier mot du texte. Tout se joue sur leur capacité à improviser en fonction de questions auxquelles ont répondu, en une vingtaine de minutes, les spectateurs répartis en petits groupes, avant le spectacle. Ainsi se concocte chaque soir un impromptu de dîner théâtral participatif où se mêlent l’imaginaire du public et celui de l’équipe de théâtre. Sans communiquer entre eux, les comédiens s’installent sur le plateau, choisissent un costume. La pièce peut commencer sous l’oeil complice du public surtout lorsqu’il reconnaît certaines de ses propositions.

Théâtre participatif et improvisé

Sous la forme d’un théâtre éphémère où le texte et les enjeux changent chaque soir, le collectif Jacquerie interroge, de fait, la fabrique du théâtre. En incluant le public, il le rend partie prenante de sa réflexion. Il invite ainsi les spectateurs à s’interroger sur ce qui constitue les fondamentaux de tout acte théâtral. Que signifie le conflit entre deux personnages ? De quelle façon une action improvisée peut-elle avancer ? Comment choisit-on une musique pour la scène et que va-t-elle induire dans la mise en scène ?

Abolissant la séparation de la scène et de la salle, les comédiens jouent la proximité. Le public installé aussi sur le plateau est inclus dans le dispositif scénique du dîner, sans faire directement partie de l’histoire.

Même si l’exercice rencontre parfois certaines limites, les acteurs – pour la plupart formés à l’école Lecocq, rompus aux techniques d’improvisations et aux expériences internationales diverses – s’amusent comme des fous, se surprennent sans jamais rien lâcher des contraintes imposées par les choix préalables des spectateurs.

À l’écoute du moindre frémissement, jouant sur les silences, ils ouvrent l’action en permanence et s’engouffrent dans le moindre interstice des possibles. Même si le metteur en scène paraît très discret, il fait partie lui aussi du dispositif par des interventions aléatoires, en particulier pour redonner de l’énergie du spectacle, lorsque l’action risque de tourner en rond. De répliques drôles, acides ou cinglantes, de rebondissements en silences, les acteurs nous emmènent à leur suite dans leurs délires, dans des situations improbables.

Le Dîner

Collectif Jacquerie

Conception et direction d’acteurs : Joan Bellviure

Avec Olivier Descargues, Véronic Joly, Juliet O’Brien, Richard Perret, Jennie-Anne Walker

Crédit photo:  Delphine Beaumont

Durée : 2 h

Dans le cadre du Festival La Lune sur un Plateau

Le 7 décembre à  20 h 30

Festival La Lune sur un plateau 

Du 6 au 8 Décembre au Plateau 31

“Kolhhaas” /Marco Baliani et Remo Roatagno /  Vendredi 6 décembre à 20 h 30

“Le dîner” /  Théâtre improvisé / Collectif La Jacquerie / Samedi 7 Décembre à 20 h30

“L’avare d’après Molière / Théâtre d’objets par la Cie Tabola Rassa / Dimanche 8 Décembre à 16 h 30

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Pin It on Pinterest