Théâtrorama

Quand la musique adoucit l’humeur…

La nouvelle création de la Framboise frivole, « Furioso » est un spectacle à quatre mains prodigieux où le rire et l’humour dansent au rythme de la musique. Deux musiciens hors du commun composent cette Framboise pas si frivole, et jouent à vive allure une partition sans fausse note. Deux heures de pur amusement dépaysant où gourmand rime vivement avec talent.

la-framboise-frivole-visuel-affiche

Peter Hens est le conteur de ses propres aventures, troquant sa toque de chef pour endosser le costume de musicien, muni d’un violoncelle et d’une voix exceptionnelle, interprétant un menu copieux et riche en saveurs. Avec une énergie déconcertante, il ne se rend avare ni de mouvement ni de jeu de mot, se déplaçant rondement sur scène tel son archet sur son violoncelle. Son accent flamand ajoute une pincée de fantaisie dans une atmosphère déjà joyeusement débridée.

Yves Gourmeur, au nom curieusement évocateur, est lui un virtuose du piano, faussement en retrait, éclaboussant les planches de son talent. Il est le contrepoint idéal de son compagnon de jeu, ne servant aucunement de faire valoir mais bien au contraire capable de démontrer son savoir faire sur n’importe quel instrument. Hors d’œuvre et chef d’œuvre se confondent aux sons de son piano…

Les restos du chœur : amour et harmonie
la-framboise-frivole-peter-hens-et-yves-gourmeurCuisiner des mots, Peter Hens nous sert une partition succulente, mélangeant musique classique, opéra et comédie dans un bouillon d’émotions. L’amour qu’il a pour la musique n’a d’égal que celui qu’il éprouve pour sa maman, car « Furioso » est aussi un hymne à l’amour maternel. Fils d’une cantatrice qui le voyait devenir chef de cuisine, il rend hommage à celle qui l’a mis en « sel ». Il donne vie à celle qui la lui a donné en partageant ses souvenirs emplis de tendresse et d’autorisation.

Du reste, tant l’harmonie et la synergie entre les deux hommes fonctionnent, qu’ils en arrivent à se substituer l’un l’autre, à jouer d’une seule main sur un même instrument. Boulangers des sons pétris de talent, les deux acolytes sont animés d’une passion communicative, navigant aisément entre opéra-comique et opéra-bouffe.

Nul besoin d’être un gourmet musical pour goûter avec plaisir et subtilité à tous les mets mélangés devant nous. Au théâtre des Bouffes Parisiens (what else ?), l’addition est tellement sucrée que furieusement, l’on en redemande…

[slider title= »INFORMATIONS & DETAILS »]
La Framboise frivole
Furioso
Chant et violoncelle : Peter Hens
Piano, trompette : Yves Gourmeur
Collaboration artistique : Jean-Louis Rassinfosse
Lumière : Joeren Durnez
Son : Patrick Sterchx

Du 20 janvier au 26 juin 2009
Du mardi au samedi à 21h
Théâtre des Bouffes Parisiens
4, Rue Monsigny, 75002 Paris
Réservations : 01 42 96 92 42
[/slider]

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest