Théâtrorama

Souvent mise en scène, « George Dandin ou le mari confondu » n’est pas reconnue comme une grande pièce de Molière. Pourtant, cette farce, qui semble ne pas payer de mine, montre tout le génie de l’auteur dramatique.

George Dandin 166

Seul contre tous
En quête de noblesse et de reconnaissance sociale, George Dandin, un riche paysan, a épousé la fille de bourgeois de province. Mais Angélique de Sotenville n’a que faire de son bouseux de mari et se laisse volontiers compter fleurette par Clitandre, un fringuant gentilhomme du voisinage. Mis au courant par hasard de la légèreté de sa femme, Dandin s’en plaint auprès de ses beaux-parents. Clitandre réussit à retourner la situation et les Sotenville, trop heureux de sauvegarder les apparences, contraignent le paysan à présenter ses excuses. George Dandin fulmine, tandis que les amoureux s’enhardissent. À plusieurs reprises, Dandin tente de confondre les amants… en vain. L’homme a tout lieu de regretter son union. « George Dandin, George Dandin, vous avez fait une sottise la plus grande du monde. Ma maison m’est effroyable maintenant, et je n’y rentre point sans y trouver quelque chagrin », peut s’écrier le paysan ridiculisé.

Farce grinçante et avant-gardiste
On rit beaucoup dans cette pièce qui dresse pourtant de cruels constats. George Dandin est un triste parvenu qui se heurte à plus fort que lui. Angélique décrit son mariage comme forcé et cherche à retrouver sa liberté. Mais il y a aussi des accents d’avant-gardisme : une forme de « lutte des classes » et une libération sexuelle qui s’affichent bien avant l’heure. C’est avec force et talent que le génie de Molière exploite tous les ressorts du cocufiage et de la satire sociale… Cette pièce est servie par une troupe de comédiens très convaincants. L’atelier Frédéric Jacquot (qui fait office de salle de spectacle en même temps qu’elle propose des cours d’art dramatique) est un charmant écrin pour accueillir cette farce grinçante, merveilleusement exploitée par le metteur en scène.

[slider title= »INFORMATIONS & DETAILS »] George Dandin ou le mari confondu (site web)
De Molière
Mise en scène de Frédéric Jacquot
Avec (en alternance) Frédéric Jacquot/Romain Collignon, Benjamin Gilot/Lucas Charbonnier, Julien Lafficher/Simon Dubois, Nadège Rigault/Claudine Cartier, Pierre-Marie de Lengaigne/Stéphane Kinasz, Stéphanie Rey-Pinto/Darina Agaeva, Leïla Tabaï/Lorelei Krüger, Nicolas Rager/Robin Betchen.
Du 12 novembre 2009 au 22 mai 2010
Jeudi, vendredi et samedi à 21h.
Atelier Théâtre Frédéric Jacquot
43 rue Mathurin Régnier, 75015 Paris
Réservation : 01 47 34 84 37
[/slider]

Vous pourriez aimer çà


  1. Je l’ai vu et c’était pas mal, sans prétention. M. Jacquot est un bon acteur.
    Aude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest