Théâtrorama

C’est le réveil !

Frères Jacques, Frères Jacques… Dormez-vous ? Dormez vous ? Tout le monde se souvient de ce refrain de l’enfance, il berce toutes les générations… C’est aussi peut-être le moyen de se souvenir de l’aventure musicale des Frères Jacques. De l’après guerre au début des années 80, plus de 40 ans se sont écoulés et leurs chansons avec. Un succès longue durée ! Trublions insolents de la chanson française, ils prirent leur nom d’artiste : Frères Jacques !

Crédit photo H Marcouyau
Crédit photo H Marcouyau

2009… une idée incroyable traverse 4 jeunes femmes dites : Les FranJines. Remettre au goût du jour, ces chers interprètes oubliés. Un pari fou, difficile, osé. « Frères Jacques dormez-vous » ? Le spectacle commence… Une jolie lumière blanche sur un écran noir…
Apparaît alors la légende des Frères Jacques : une balade de mains blanches, ou l’agilité nous étonne comme au premier jour de leurs premiers pas. Une vidéo défile, vive et colorée, qui nous fait sourire, les souvenirs renaissent. Arrivent sur scène les quatre jeunes femmes (Myriam ALLAIS, Marièle CHARTIER, Angélique DESSAINT, Eve DRUELLE) gantées d’argent. Leur voix nous enchante alors avec un premier clin d’œil musical, « tout autour de la terre »…

Et c’est parti pour 22 chansons du répertoire des Frères Jacques, qu’elles ressuscitent le plus fidèlement possible ; un univers qui faisait rire grands et petits. « Fillette, frère jacques, les footballeurs, La queue du chat, La confiture ça dégouline » pour n’en citer que quelques unes… Mais là ou la difficulté arrive, c’est que le choix du répertoire n’est ni simple, ni drôle, oublié souvent, et que l’on a un mal fou à rentrer dedans. C’est un lourd pari.

Crédit photo H Marcouyau
Crédit photo H Marcouyau

Le marchand de sable est passé…
Défilent les textes des plus grands : Queneau, Vian, Sartre, Prévert, Gainsbourg et tous les autres (rappelons que les Frères Jacques n’étaient qu’interprètes). Il y à un sentiment pesant, et l’on décroche. Il semblerait que le rire ne soit plus au rendez-vous. Le répertoire a mal vieilli et peine à nous toucher. Peut-être que des arrangements musicaux plus modernes auraient facilité cette traversée du temps ?

Elles sont pourtant pétillantes ces quatre jeunes femmes, qui se donnent avec une grande passion. Une énergie indéniable, des talents de chanteuses, de danse, de théâtralité, des espaces corporels drôles, fidèles, des jeux de rôles touchants, toutes se révèle des interprètes féminines égales aux interprètes masculins. Saluons également Sophie RIEGE, pianiste talentueuse et comédienne malicieuse… Frères Jacques, Frères Jacques, dormez-vous ? Peut-être que les FranJines, sauront réveiller les plus nostalgiques d’entres vous.

[slider title= »INFORMATIONS & DETAILS »]
Frères Jacques… Dormez-vous ?
Facétie musicale par les FranJines
Avec : Myriam ALLAIS, Marièle CHARTIER, Angélique DESSAINT, Eve DRUELLE
Pianiste : Sophie RIEGE
Collaboration artistique : Camille TURLOT, Pierre GRIBLING
Création lumières : Eric PELLADEAU
Création costumes : Clothilde PEYRAT, Coraline MURAT
Du Mardi au Samedi à 19h30 jusqu’au 04 avril 2009
Théâtre des Variétés
7 boulevard Montmartre, 75002 PARIS
Réservations : 01 42 33 09 92
http://www.theatre-des-varietes.fr
[/slider]

Vous pourriez aimer çà


  1. Elles sont belles à regarder
    Elles ne sont pas à éviter

    Les Frères Jacques au féminin, un pari osé mais relevé avec succès avec une poigne de femme. Elles ont de la voix, du peps, de l’humour, de l’originalité. Habitées par l’esprit de cet inoubliable quatuor de la chanson française, elles réinventent les textes et créent un univers singulier.

    Avec leur gilets colorés et leurs gants blancs, elles sont comme un arc en ciel qui vient ensoleiller l’actualité.

    Le parti pris de ne pas chanter tous les textes ne plaira peut-être pas à tout le monde. C’est vrai qu’elles excellent dans le chant mais elles n’en demeurent pas moins des comédiennes de talent, et les textes s’y prêtent aisément.

    Une mise en scène simple, un brin rétro, des chorégraphies drôles et variées, une interprétation énergique et rythmée, un soupçon de folie, voilà les ingrédients de ce succès qui dure depuis le 13 janvier 2009, et que l’on pourra retrouver au Festival d’Avignon du 8 au 31 juillet 2009.

    Un spectacle drôle, tendre et poétique qui ravira autant les non initiés que les nostalgiques. Rendez-vous en Avignon …

    magaelle / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest