Théâtrorama

L’enfance mise à nu, décortiquée au scalpel textuel d’Eudes Labrusse qui tranche dans le vif pour nous exposer un polar théâtral très réussi.

Tout commence par une fugue. Le petit Elias, 10 ans, s’est enfui de chez lui. Le froid de l’hiver renforce l’urgence de retrouver rapidement l’enfant. L’enquête s’articule autour d’Ana Rabal, l’inspecteur de police. Trouver les raisons qui ont poussé Elias à quitter le nid familial, comprendre son acte et chercher au bon endroit grâce à la meilleure amie d’Elias, Sarah Pearl, qui, elle, sait pourquoi. Tout est bien qui finit bien. Le temps passe, Elias grandit et s’engage dans l’armée. Dans la jungle, témoin de l’atrocité de la guerre par l’utilisation des enfants soldats, il s’évapore de nouveau dans la nature. Sarah Pearl, devenue journaliste, décide d’aller sur les traces de son premier amour. Le temps retrouvé mais l’enfance perdue, la disparition d’Elias ouvre le champ des possibles dans ce thriller poétique qui tient le spectateur en haleine des premières minutes à la fin.

Se fuir à l’infini
Trois tableaux pour composer les disparitions d’Elias Lester. Le premier en pointillisme qui distille les détails de l’enquête et nous plonge dans une ambiance de série policière. Deuxième tableau expressionniste dans la jungle. Sarah Pearl en héroïne qui démêle l’affaire. Troisième tableau surréaliste où les enfants deviennent des silhouettes fantomatiques et où Elias revêt une allure de prophète un peu paumé qui se perd lui-même. Le ton de la pièce captive et interpelle la salle. Le texte abroge quasiment les dialogues par un style indirect et l’utilisation d’un « vous » systématique qui tient à distance les personnages et associe dans un même temps le public à l’histoire. Le « vous » donne du rythme à l’histoire qui ne connait pas de temps mort. Difficile de ne pas être suspendu au texte d’Eudes Labrusse, puissant et incantatoire qui aborde des thématiques éclectiques qui tournent autour de l’enfance. L’adoption, la quête des origines (quel enfant ne s’est pas demandé un jour si ses parents étaient bien ses vrais parents), les croyances de l’enfance, un passage poignant sur l’avortement par la bouche de la talentueuse Serpentine Teyssier dans le rôle de Sarah Pearl, les enfants soldats. Le texte d’Eudes Labrusse est une mine d’or d’analyses psychanalytiques. Les comédiens présentent leurs personnages comme des marionnettes dont ils tirent les ficelles. Si Elias Lester, incarné par le très émouvant Philipp Weissert, reste en retrait, les personnages jouées avec brio par Eva Castro (Ana Rabal et la vieille folle dans le 2eme tableau) s’imposent avec force. Six personnages en quête de vérité qui s’organisent autour d’une table en bois dur pour soutenir toutes les confidences et se réunir autour pour témoigner comme dans un tribunal improvisé. Plus l’enquête progresse, plus les personnages vont compléter l’énigme par des dessins et des objets qu’ils vont accrocher à un grand tableau qui reconstitue en kaléidoscope la vie et le psychisme d’Elias Lester. Mise en scène millimétrée qui met les comédiens en tension permanente jusqu’à la scène finale. La pièce mélange avec finesse enquête policière et ressort psychologique pour nous donner le champ libre à toutes les interprétations.

[slider title= »INFORMATIONS & DETAILS »] Elias Leister a disparu (site web)
D’Eudes Labrusse
Mise en scène de Jérôme Imard et Eudes Labrusse
Musique de scène originale Christian Roux
Lumières: Laurent Vergnaud
Costumes: Cécile Pelletier
Scénographie Jérôme Imard, Eudes Labrusse, Laurent Vergnaud
Avec Eva Castro, Véronique Guichard, Jérôme Imard, Denis Jousselin, Serpentine Teyssier,
Philipp Weissert et Christian Roux au piano

du 9 mars au 18 avril 2010
Mardi, mercredi et vendredi à 20h30, Jeudi et samedi à 19h30 – Dimanche à 15h30

Théâtre 13
103 A, boulevard Auguste Blanqui, 75013 Paris
Réservations: 01 45 88 62 22
[/slider]

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest