Théâtrorama

Angels in America de Toni Kushner

Angels in America de Toni KushnerArtiste associée au Théâtre de l’aquarium, Aurélie Van Den Daele prend le pari de monter une nouvelle adaptation Angels in America. Une version écourtée (à 4h30 tout de même) de la pièce culte de Toni Kushner qui entend faire résonner l’actualité de cette fresque historique.

Le sida se propage, Reagan promet de rendre sa grandeur à l’Amérique tandis que le monde redoute le tournant que représente le nouveau millénaire. Au travers de sa pièce Angels in America, sous-titrée “Une fantaisie gay sur des thèmes nationaux” Tony Kushner propose une exploration de la société américaine des années 1980 entre réalité et aspiration. Deux couples définissent l’intrigue principale, celui de Louis et Prior couple homosexuel confronté à la maladie et celui de Joe et de Harper couple hétérosexuel et républicain a priori bien sous tout rapport si ce n’est l’homosexualité refoulée de l’un et l’addiction aux anti-dépresseurs de l’autre. Pris dans l’Histoire, celle de la perestroïka, de l’Amérique et du monde, une galerie de personnages réels et fictifs prend part à la pièce, témoins et acteurs malgré eux. Les coupes d’Aurélie Van Den Daele qui limitent les références trop précises à un contexte historique saisissent l’urgence d’une époque.

Un art du générique

Du vieux rabbin, à l’avocat corrompu en passant par la drag noire et le spectre d’Ethel Rosenberg, ils sont huit acteurs pour incarner la diversité de l’identité américaine. Les changements de costumes ont ceci d’impressionnant qu’ils traduisent la schizophrénie d’un pays qui érige la liberté en valeur absolue et qui peine à garantir une égalité entre ses différentes communautés. La coulisse est ainsi régulièrement éclairée comme pour mettre en valeur la distribution. Les entrées et sorties sont savamment chorégraphiées et soulignent le découpage en épisodes avec génériques musicaux et arrêts sur images. Les références à la pop culture abondent en même temps que la mise en scène joue de sa théâtralité même. Le procédé de distanciation joue à plein, la piste de bowling initiale devient, on y croit, dancing, prêtoir, église et même hopital. Comme les quilles, les hommes et même les anges peuvent tomber.

Le drame dans toutes ses dimensions

Lisse comme une piste de danse, le plateau se prête à toutes les apparitions. Spectres et anges peuvent ainsi cotoyer des hommes et des femmes en proie aux doutes dans des effets de lumières et de brume. Il n’y a pas de second rôles dans cette pièce mais une succession de destins qui se rencontrent au théâtre, dans un même espace. Deux scènes peuvent se jouer en même temps par la magie d’un montage lumineux. Les duos se font échos sans se voir ni même s’en douter pour le plus grand trouble du spectateur. La lâcheté est redoublée, le courage est redoublé : tout se vit plus fort en comparaison. La pièce pose en permanence la question de la responsabilité, qui peut aller jusqu’à la culpabilité. Le plateau a la fonctionnalité d’une salle d’attente, avec ses couleurs froides et sa lumières clinique. Quel rôle va-t-on y jouer ? Il s’affirme avec son caisson de verre qui permet des effets de loupe comme un lieu à la croisée du monde matériel et spirituel. Un personnage vient taper sur le distributeur, mécontent de son sort tandis qu’un autre monde émerge. Les personnages sont peut-être impuissants mais les acteurs ne les abandonnent pas : une profession de foi théâtrale.

Angels in America
Texte de Tony Kushner / Traduction Gérard Wajcman et Jacqueline Lichtenstein (version écourtée avec l’approbation de Tony Kushner)
Mise en scène : Aurélie Van Den Daele
Avec Antoine Caubet, Émilie Cazenave, Grégory Fernandes, Julie Le Lagadec, Alexandre Le Nours, Sidney Ali Mehelleb, Pascal Neyron, Marie Quiquempois
Dramaturgie : Ophélie Cuvinot-Germain
Assistanat à la mise en scène: Mara Bijeljac
Lumière, vidéo, son et scénographie : Collectif INVIVO (Julien Dubuc, Grégoire Durrande, Chloé Dumas), Costumes : Laetitia Letourneau
Crédit photos: Marjolaine Moulin

Vu au Théâtre de l’Aquarium

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest