Théâtrorama

Al Zîr-Hamlet

« Il n’y a pas un conflit d’idées entre l’occident et l’orient, disait Edward Saïd, intellectuel palestino-américain, mais un conflit entre l’occident et l’image que se fait l’occidental de l’orient ». Acteur et metteur en scène franco-syrien, oriental vivant en occident, Ramzi Choukair essaie de répondre à ce dilemme personnel en puisant à ces deux sources familières. Il met en regard d’une part, l’histoire de Zîr Salem, héros légendaire du Moyen-Âge arabe et, d’autre part, Hamlet, le héros de Shakespeare.

Récit à la fois musical et théâtral, ce spectacle jette un pont entre orient et occident, avec deux figures d’hier, projetant un regard neuf sur la violence de notre monde d’aujourd’hui. Bien construit dans sa forme, on regrette pourtant le côté trop austère de ce récit qui insiste sur le tragique, ignorant l’humour commun aux pièces de Shakespeare et aux contes orientaux.

Zîr Salem souhaite venger la mort de son frère Kulayb, tué à la suite d’intrigues amoureuses qui entraînent des meurtres et des vengeances. Ce sentiment est ce que le prince oriental partage avec Hamlet, son double occidental, qui souhaite venger la mort de son père. Installant les personnages dans un hors-temps et une sorte de non-lieu délimité par deux praticables inclinés, les deux héros se confrontent et se répondent dans leur soif de justice. Chacun est le spectateur et l’interlocuteur privilégié, le détracteur et le contradicteur de l’histoire de l’autre.

Un pont entre orient et occident
La dramaturgie de la pièce se fonde sur différents modes de récit. Le conte oriental est transposé scéniquement par la présence de marionnettes, porteuses de tous les rôles tantôt à la cour de Kulayb, tantôt au Danemark. Le récit d’Hamlet est quant à lui totalement théâtral, à travers les monologues pris directement dans le texte de Shakespeare. Les deux récits finissent par s’imbriquer et par se contaminer l’un, l’autre. Sous le regard critique de Zîr Salem, Hamlet s’interroge sur la valeur de la justice alors que Zîr Salem souligne l’inanité de la vengeance qui broie la vie de celui qui se venge. Chacun incitant l’autre à se venger finit par douter et par renvoyer dos à dos les deux histoires.

Loin de marquer la différence entre les deux cultures, loin des oppositions manichéennes et simplistes, Ramzi Choukair souligne au contraire ce qui rapproche les deux personnages et leur questionnement universel. Incarnant de façon presque archétypique leur origine, William Mesguich, joue un Hamlet blond et ombrageux alors que Fida Mohissen, brun et tout en distance ironique, incarne Zîr Salem. Tous les deux se tournent autour, jouent de leur charisme pour se convaincre réciproquement. Entre les deux, tour à tour charmeuse et piquante, enjôleuse et perfide, Orianne Moretti incarne tous les rôles féminins des deux histoires et scande l’action par son chant posé comme une langue différente de celle des deux héros. Ne l’entendant guère, leur dialogue unidirectionnel l’exclut, alors que son chant essaie de les initier à un monde joyeux ou pathétique qu’ils ne sont pas à même de percevoir. Faisant des choix précis dans les deux récits, Ramzi Choukair nous oblige à considérer « la nécessité impérieuse du doute » et de l’interrogation critique afin de sortir de la spirale d’une violence qui finit, encore aujourd’hui, par transformer nos existences en une lutte continue et inutile.

Al Zîr-Hamlet
Texte et mise en scène : Ramzi Choukair
Lumière et scénographie : Ramzi Choukair
Musique : Fawaz Baker
Fabrication de marionnettes : Nour Jlassi
Costumes : Martine Ciotta
Avec William Mesguich, Fida Mohissen, Orianne Moretti (chant)
Crédit photo: Suzanne Rault Balet
Durée : 1 h 15

Du 4 Février au 10 Avril 2015 au Théâtre de Belleville
Du mercredi au samedi à 19 h 15- Mardi à 21 h 15 – Dimanche à 15 h
Relâche : 10, 14, 24, 25 et 31 Mars

 

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest