Théâtrorama

Imaginons le dialogue entre un créateur et sa créature, entre un écrivain et son héroïne. Supposons que tout livre ne reste jamais bien longtemps fermé, et que tout célèbre échafaudage mérite encore bien des échelles pour la recréation de nouveaux édifices. Prenons Alice, petite fille téméraire et curieuse, mais tout autant confinée dans sa robe bleue que dans les courbes de son rêve. Laissons-la s’en évader un instant pour écrire d’autres lignes à sa propre histoire : suivons Alice « de l’autre côté du miroir ».

Une fois n’est pas coutume, le conte ne commencera pas par « Il était une fois… ». Attente trompée – générique tronqué. En lieu et place de l’arbre à illusions, du trou dévolu à la fiction, et de la sœur lisant un livre « sans dialogues ni images », se trouve Lewis Carroll lui-même, ou presque, venant à la rencontre d’une petite fille de 11 ans. Comme le personnage principal de son récit, la petite fille se prénomme Alice ; comme dans son roman, un lapin farceur et poseur de lapins ne tarde pas à faire son apparition, suivi de près par un chat chapeauté et toute une ribambelle de personnages à la jugeote sarcastique. Les ingrédients du conte sont réunis quoiqu’un tantinet détournés ; il suffit à présent de se laisser dériver.

ALICE la comedie musicale - mention obligatoire Amandine Lauriol 6372

Alice au pays du jazz
Tout comme le lapin blanc, Alice n’a décidément pas le temps : pas le temps pour l’innocence, et encore moins celui pour l’insouciance. Alice voudrait bien pousser sans potion et grandir sans artifice. « Travailler, mentir, boire et fumer le cigare », elle se rêve déjà adulte et bien déterminée à sauter d’un coup d’un seul tous les paliers qui l’en empêcheraient. Mais c’est sans compter sur quelques éléments perturbateurs et autres facétieuses figures qui se trouveront bientôt sur son chemin initiatique. Et le labyrinthe des merveilles réservant toujours bien des surprises, l’au-delà des apparences est une forêt à facettes et à ombres cachant une boîte à rythme aux couleurs bariolées et aux airs endiablés.

Quelques notes de jazz, quelques pas de claquettes, des pas de deux ou de trois… Alice en son dédale littéraire et utopique se retrouve à la fois actrice et spectatrice de son propre conte. Plongée dans son fameux gouffre aussi profond qu’un rêve, elle se frottera à son songe pour tromper son imagination et réécrire tout en danse et en chant les paragraphes de son histoire. Pour l’aider à se libérer de ses lignes, elle rencontre une chenille aux chimères de crocodile du Nil, un chapelier polyglotte jonglant sur les alli-thé-rations quand sonne l’heure du goûter, une reine à qui il manque sa dose de têtes qui explosent, des jumeaux jouant sur les mots et les sens et bien entendu un chat à la voix gonflée à l’hélium et à la langue mutine et bien pendue que jamais ô grand jamais il ne donnera.

Dans les interlignes d’Alice, rimes et pas de bourrée servent de fils pour retrouver des traces : traces de féérie dans le quotidien, traces du texte initial dans les réinventions, traces du rêve dans la réalité. Les tableaux imaginés par Julien Goetz et Marina Pangos se succèdent symboliquement sur une scène bordée par un livre ouvert géant et des horloges dégoulinantes à la Dali posées sur un seuil. Lorsque le rideau se referme, ce sera alors à la petite fille devenue un peu plus grande de prendre la plume, pour que son conte se poursuive.

Alice, la comédie musicale
D’après le roman de Lewis Carroll
Mise en scène : Marina Pangos
Musique : Julien Goetz
Textes : Nicolas Laustriat et Cécile Clavier
Avec Morgane L’Hostis Parisot, Vincent Gilliéron, Véronique Hatat, Julie Lemas, Hervé Lewandowski et Antonio Macipe
Compote de prod. Production
Photo © Amandine Lauriol
Au Vingtième Théâtre du 30 avril au 14 juin 2015

 

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Pin It on Pinterest

Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !