Théâtrorama

Les élans ne sont pas toujours des animaux facile au Lucernaire

Les élans ne sont pas toujours des animaux facileLes élans ne sont pas toujours des animaux faciles – Le titre en dit déjà long sur cette loufoquerie portée par trois joyeux drilles qui tricotent les mots et les notes.

À la fois comédiens, musiciens et chanteurs, venus du théâtre classique, du théâtre de rue, de l’opéra ou de la comédie musicale, Pascal Neyron, Emmanuel Quatra et Benoit Urbain ont réuni leurs talents pour fabriquer ce drôle de spectacle. Ils nous entraînent dans un univers fantasmé où les mots butent tôt ou tard sur la réalité, nous tirant vers l’impasse d’une existence qui cherche à combler les manques et les difficultés à communiquer. Heureusement que la musique qui, peu importe le style et l’époque, leur permet de renouer le dialogue en accord et avec légèreté.

Autour d’un verre, on parle de tout : du cinéma japonais, du pop-corn, de La Femme d’en face et de L’homme de dos et pour en dire plus on chante des airs de jazz ou des chansons d’autrefois. L’un prétend qu’il a discuté avec Verlaine la veille et l’autre propose de vendre un morceau d’arc en ciel. Ces petits bijoux comiques écrits séparément par Frédéric Rose et Vincent Jaspard s’égrènent à la façon des Diablogues de Dubillard et racontent un quotidien mouvant qui s’échappe par des portes dérobées vers le loufoque et le fantastique.

Les élans ne sont pas toujours des animaux faciles – Un univers fantasmé…

Le jeu est précis, l’écriture minutieuse et ciselée. Chaque mot fait mouche et conduit l’imaginaire vers des univers mouvants et déroutants qui s’emboîtent à la façon des poupées russes. La musique jouée  »en live » donne son unité à cette trame narrative en forme de patchwork. Plein d’humour, de fantaisie et de poésie, le spectacle se déroule comme une mécanique de précision et met le plaisir au premier plan : plaisir des mots, des refrains oubliés et surtout plaisir joyeux du jeu des comédiens. Tous trois excellents et généreux s’amusent, ne craignent pas de le montrer et de partager ce plaisir avec les spectateurs. Ce spectacle, qui se jouera tout l’été, sera un prolongement délicieusement réjouissant aux apéros qui s’éternisent.

Les élans ne sont pas toujours des animaux faciles
Avec Benoît Urbain, Emmanuel Quatra, Pascal Neyron en alternance avec Laurent Prache
Metteur en scène : Laurent Serrano
Création lumière : Didier Brun

Durée: 1h20

Reprise au Lucernaire du 24 août au 6 novembre 2016, du mardi au samedi à 21h, dimanche à 19h

 

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest