Théâtrorama

La Mécanique du hasard – Mise en scène: Olivier Letellier

La Mécanique du hasard à l’Espace CardinDepuis la création de « Oh boy » en 2009, couronné du Molière du Spectacle Jeune Public, Olivier Letellier n’a cessé de renouveler son engagement auprès de la jeune communauté. En compagnie de l’auteure Catherine Verlaguet, il devient artiste associé au Théâtre de la Ville, et signe leur entrée par une Mécanique du hasard discrètement puissante, laissant une belle part à l’imagination et à l’introspection.

La guigne en point de départ

Stanley Yelnats n’a pas de chance. Il se trouve toujours au mauvais endroit, au mauvais moment. Cette malédiction remonte à son arrière-arrière-grand-père, victime d’un sort jeté par une gitane de son village en Lettonie, à la suite d’une promesse non tenue.

Sa guigne l’entraîne au milieu du désert texan, dans un camp de redressement pour adolescents. En punition d’un acte qu’il n’a pas commis. Dans cet espace vierge et hostile, entouré d’adolescents aux parcours cabossés, Stanley Yelnats est condamné à creuser des trous au fond d’un lac asséché, sans savoir ce qu’il cherche.

Bientôt, une seconde histoire, vieille de plus d’un siècle, se dessine en filigrane. Celle du planteur d’oignons Sam, et de l’institutrice Catherine et ses pêches au sirop. Tandis que les liens se précisent, les espace-temps se télescopent, et le territoire des origines se dessine. Celui où tout a commencé. Celui sur lequel le temps passe, en silence, et cristallise les souffrances. Qui deviennent l’héritage des générations suivantes. A l’image de la boucle que forme le nom de Stanley Yelnats, la nécessité du retour au point zéro éclôt.

Libérer l’espace : une dramaturgie du vide et de l’initiatique

En portant à la scène le roman Le Passage, de Louis Sachar, adapté pour le théâtre par Catherine Verlaguet, Olivier Letellier offre un espace sensoriel inédit à ce livre qui a séduit des milliers de jeunes à travers le monde. Au sol, un grand cratère plein, qui évoque une « tranche d’arbre », dévoilant dans ses rides de terre la profondeur des enjeux, et la nécessité de « creuser » l’histoire pour lui permettre de remonter. Un vieux frigo américain rouillé, support d’espaces de jeu multiples, complète une scénographie sobre. Sueur, poussière, odeurs, fumées se vivent en direct. Les entrailles de la matière deviennent le fil conducteur d’un rapport poreux au réel, et au public. Immersion.

Fiona Chauvin et Guillaume Fafiotte, dans une parfaite complémentarité, portent au plateau la fable et les personnages de ce conte sombre aux allures de western. L’incarnation discrète des protagonistes et une certaine mise à distance de l’émotion préservent l’aspect initiatique, où chacun peut infuser sa propre histoire. Les corps fluides et souples des comédiens prennent parfois le relais des mots, dialoguent, se complètent, s’escaladent, ancrant leur portée symbolique dans des langages proches du cirque et de la danse.

Ce parti-pris de l’interdépendance des corps et des voix révèle, en contrepoint, le douloureux ciment des rapports entre les jeunes du camp. La dimension sociale et sociétale du spectacle s’écrit sur fond de racisme, violence, pauvreté, rapports de domination. L’altérité, autant que le rapport à soi-même, se révèle difficile quand elle est guidée par les peurs et démons intérieurs.

Dans cette mise en scène fluide et percutante, à l’aube des Petits Princes que l’on finit toujours par rencontrer dans nos déserts intimes, Olivier Letellier nous invite à questionner et réparer nos héritages, pour trouver la liberté d’écrire sa propre histoire. Un spectacle essentiel à la construction de nos êtres intérieurs.

La Mécanique du hasard
Tout public dès 9 ans
D’après le roman Holes de Louis Sachar
Adaptation: Catherine Verlaguet
Mise en scène: Olivier Letellier
Assistant à la mise en scène: Jonathan Salmon
Avec Fiona Chauvin & Guillaume Fafiotte
Lumières: Sébastien ReveL
Création sonore: Antoine Prost
Scénographie: Colas Reydellet
Costumes: Nadia Léon
Crédit photo : Christophe Raynaud de Lage

Jusqu’au 18 novembre à l’Espace Cardin, Théâtre de la Ville

Tournée 2018-2019
21 jan. Les Trois T à Châtellerault
12 & 13 mars Théâtre d’Angoulême, scène nationale
26 mars Théâtre de Chevilly-Larue-André Malraux
11 au 13 avr. Fontenay-sous-Bois
24 au 27 avr. Le Tangram – scène nationale Évreux Louviers

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest