Théâtrorama

Simulacrum d’Alan Lucien Øyen

En ouverture de la 3ème Biennale d’art flamenco, le théâtre de Chaillot élargit l’horizon avec Simulacrum. Une pièce née de la rencontre entre un danseur japonais venu apprendre le flamenco en Espagne et un danseur argentin parti apprendre le kabuki au Japon…

Simulacrum, jeu d’artifices au théâtre de Chaillot

L’authenticité d’un dialogue

Ils parlent anglais, japonais, espagnol, français un peu. Sur scène tout est bon pour se comprendre, voix off et même sous-titres. C’est un début un peu bavard mais plein d’humour entre ces deux complices Shôji Kôjima et Daniel Proietto qui ne sont pas au bout de leurs effets. C’est un même amour de la danse qui les réunit, au delà des formes et des traditions. Ils ont tous les deux suivi leurs passions au delà des rôles qui leur était dévolu, déjouant la fatalité d’être né quelque part. Simulacrum se concentre sur le parcours de Shôji Kôjima, qui pour plus d’intimité ne sera appelé que Shôji. Par le jeu d’un livre que l’on parcourt, le voilà devenu héros de roman en prise avec ses souvenirs les plus intimes tandis que le Transsibérien le conduit à Madrid – le voyage inaugural.

Simulacrum, jeu d’artifices au théâtre de ChaillotUn apprentissage du simulacre

A la manière d’une lanterne magique, des ombres projetées recréent les souvenirs du Japonais. Le spectacle prend la forme d’une recherche du passé qui se trouve rejouée, sublimé par la danse. Enfant adopté par ses oncles et ses tantes, Shôji s’efforce de se rappeler de sa mère qu’il n’a que très peu connu mais c’est la figure de La Argentina célèbre danseuse de flamenco qui s’interpose. Ce sont les mouvements de robe, les gestes de féminité du flamenco ou du kabuki qui vont permettre à cette femme de revenir sur scène. La question de l’incarnation est évidente lorsque l’on suit les étapes par lesquels passe Daniel Proietto en tant qu’onnagata ; l’acteur s’efface derrière le personnage de la mère qu’il rejoue pour offrir à Shôji de troublantes retrouvailles. La confrontation de ces deux traditions très codifiés offre un curieux espace de liberté, au coeur même de représentation des genres très distinctes.

Simulacrum, jeu d’artifices au théâtre de ChaillotAu delà de l’artifice

La mise en scène d’Alan Lucien Øyen tout en retenue joue très habilement des découpes de lumière. Il parvient dans des faisceaux aquatiques à isoler de beaux moments de bravoure de flamenco mais plus largement de danse contemporaine. Simulacrum revient sur les années de formation des deux danseurs et montre au spectateur comment un geste du quotidien peut être intériorisé puis surjoué dans une visée symboliste. En revenant aux bases, en expliquant les mouvements de pieds et de mains la voix off participe ainsi d’une école du regard. Il s’agit de saisir la philosophie derrière ces techniques, d’être pris par la beauté inhérente à ces enchaînements. Qui a dit que les drames kabuki n’étaient pas passionnés ? Un éclairage rouge vif suffit à changer la perspective tandis que le bleu dur fait de la performance de flamenco un grand moment de mélancolie. La malle, autant coffre à souvenirs que rangement pour accessoires entretient cette magie et nous fait rentrer dans cette univers de l’artifice où à défaut de vérité on touche à l’authenticité de deux danseurs au faîte de leur art.

 

Simulacrum
Direction artistique : Alan Lucien Øyen
Chorégraphie kabuki et musique :Kanjuro Fujima
Chorégraphie : Alan Lucien Øyen, Shöji Kojima et Daniel Proietto
Adjoint à la direction artistique : Andrew Wale
Scénographie : Åsmund Færavaag, Andy Cavatorta
Lumières : Martin Flack
Son : Gunnar Innvær
Avec : Shôji Kôjima, Daniel Proietto (danseurs) et Miguel Angel Soto Pena, Lagos Aguilar Davido et Gomez Gorjon Juan Ignacio (musiciens)
Crédit photos: Erik Berg

Vu dans le cadre de la 3e Biennale d’art flamenco au Théâtre de Chaillot

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest