Théâtrorama

Lancement du Prix Théâtre 13 avec Noyez-moi d’Hubert Bolduc

Prix Théâtre 13 Jeunes Metteurs en scène 2016 Prix Théâtre 13 – Noyez-moi – La première scène s’ouvre sur un cauchemar, celui de Luc qui a rêvé qu’un homme se noie dans sa baignoire. Télescopant les temps, entrecroisant les histoires, jouant sur le flash-back, Hubert Bolduc signe comme auteur et metteur en scène Noyez-moi, une pièce qui tente de remonter le temps d’une mémoire en morceaux.

Albert Dulac est retrouvé noyé dans sa baignoire. Atteint de la maladie d’Alzheimer, il vivait seul aidé au quotidien par une jeune femme qu’il avait baptisée Butterfly. Personne ne vient réclamer son corps. Luc, jeune trentenaire et propriétaire de l’immeuble où Albert habitait se voit contraint de vider l’appartement. Le souvenir de ce locataire qu’il connaissait à peine vient le hanter, l’interroger, l’obligeant à revisiter sa propre vie et ses choix personnels.

Hubert Bolduc est québécois et l’influence d’auteurs / metteurs en scène comme Robert Lepage ou Wajdi Mouawad est indéniable tant au niveau des thèmes qui leur sont chers – quête de l’identité, du sens, remontée dans le temps – qu’au niveau de la forme comme l’utilisation du mélo…Pourtant, malgré la citation revendiquée, on doit lui reconnaître une grande maîtrise du récit et de la mise en scène. Dans un décor qui se détourne, se contourne, se retourne pour créer des espaces différents au gré des récits, les objets circulent : objets oubliés dans une brocante, des piles de disques vinyle… À travers ces objets du passé, se reconstitue l’histoire de la rencontre entre Albert Dulac et Jo, la femme de sa vie. Circulant entre hier et aujourd’hui, dans un télescopage du temps et des espaces, les objets passent de main en main et donnent à l’histoire des sens différents en fonction des personnes qui les possèdent.

Traverser le temps

Que deviennent les souvenirs, les bonheurs d’une mémoire qui s’effrite ? Comment prendre le relais pour les conserver et leur redonner vie afin qu’un homme ne meurt pas dans la solitude absolue et absent à sa propre vie ? L’aller et retour entre passé et présent, entre le couple d’Albert et Jo qui sont en fin de vie et celui de Luc et Florence qui débutent la leur revient à se mettre en quête du sens à donner à la vie.

La mise en scène d’Hubert Bolduc, pour ce Prix Théâtre 13 Jeunes Metteurs en scène 2016, joue en permanence entre l’image filmée qui finit par donner une certaine continuité à la fable et des couleurs au récit et celui en direct sur le plateau qui fait référence à l’éclatement, à la confusion des sentiments, au présent qui se confond avec le passé, à la réalité qui se confronte à l’onirisme. Maîtrisant le récit, parfois quelque peu manichéen, Hubert Bolduc signe là un spectacle ambitieux qui allie à une direction d’acteurs impeccable un grand sens de la scénographie et du plateau.

Noyez-moi
Texte & Mise en scène : Hubert Bolduc
Prix Théâtre 13 Jeunes Metteurs en scène 2016
Assistante : Oriane Hooh
Décor : Daphnée Lemieux Boivin
Costumes et environnement sonore : Hubert Bolduc
Vidéo : Romain Bau
Lumière : Simon Cornevin
Avec Stéphane Bientz, Émilie Bourel, Guilaume Caubel, Armel Cessa, Marion Denys, Carmen Ferlan, Pauline Phelix, Denis Rolland
Durée : 1 h 30

Prix Théâtre 13 Jeunes Metteurs en scène
Du 14 Juin au 1er Juillet 2016

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Pin It on Pinterest

Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !