Théâtrorama

2 h 14 – Prix Théâtre 13 / Jeunes metteurs en scène 2016

Prix Théâtre 13 Jeunes Metteurs en scène 20162 h 14 – Dans sa dernière pièce, la dramaturge Sarah Kane avait choisi 4 h 48, l’heure à laquelle elle décida de se taire à jamais. Pour David Paquet, jeune dramaturge québécois, ce sera 2 h 14, l’heure fatidique où rien ne sera plus jamais comme avant dans ce lycée anonyme d’une ville québécoise. Un lycée où se rendent chaque jour Pascale, Antoine, Katrina, François et les autres. On y suit six ados, leur professeur, la mère de l’un d’entre eux, dont les destins s’entrechoquent au hasard. Ils se racontent et chacun trouve une résolution inédite aux questions qu’ils se posent : Jade avale une viande avariée sur laquelle grouillent des vers dans l’espoir de maigrir, Berthier s’invente un handicap, Denis le professeur, remet tout en question pour une histoire de sable dans la bouche, Katrina choisit de se faire tatouer pour se sentir exister…Des solutions au petit bonheur la chance, en fonction des situations et de l’imagination du moment et parce qu’on ne sait pas quoi faire pour y répondre.

2 h 14 – Paroles d’ados

2h14 - Mise en scène : Marie-Line Vernaux - Prix Théâtre 13« J’ouvre une porte » clame sans cesse François confronté dans sa vie à la vieillesse de sa grand’mère qui s’éteint dans un hôpital. « J’ouvre une porte » et j’imagine des mondes où la vie semble plus douce, plus vivante et plus grande que celle que les adultes me propose. Mais comment s’orienter dans un monde en mal de repères, où « la seule façon de survivre c’est d’être, dit l’un d’eux, plus noir que le monde qui t’entoure ». Comme Antoine, David Paquet ouvre des portes sans jamais perdre le fil de ce récit kaléidoscopique où il faut prendre la décision et le risque de se perdre pour trouver son chemin. De cet assemblage sombre, bouillonnant et excessif, Marie-Line Vergnaux tire une mise en scène qui sait utiliser l’espace pour organiser le puzzle de récits qui s’emboîtent, se font écho, s’opposent en s’appuyant totalement sur le jeu de jeunes acteurs totalement impliqués physiquement.

La choralité permet de percevoir le moindre infléchissement de l’action, le rythme et le souffle de chaque mot dans une urgence à dire et à être entendu. Aucun accessoire, aucun décor, juste quelques placards et casiers en métal qui se transforment en tables de salles de classe ; le plateau est traité comme un immense terrain de jeu ou représente les dédales de couloirs d’un bahut comme les autres. La parole souveraine dessine les espaces et organise l’histoire en monologues ou en séquences chorales, à mi-chemin entre le théâtre et la performance. Dans une langue vive, imagée et concrète, on s’adresse au public ou au contraire, on se retouve enfermé derrière le quatrième mur à l’intérieur de soi, jusqu’à 2h14, cette heure où tout bascule . La fin de la pièce remonte en flash-back les heures qui précèdent l’événement,raconte les souvenirs d’un avant désormais fracassé par la violence et l’irrémédiable. 2 h 14 avec son côté idéaliste, foutraque ressemble à la vie. « Un appel à la lumière au milieu des ténèbres« , nous dit David Paquet, parlant de sa pièce.

Comme L’éveil du printemps de Frank Wedekind publié en 1891 ou la série américaine Friends, les mots qui disent ce moment charnière entre l’enfance et l’espace trouble de l’adolescence sont les mêmes. David Paquet utilise une langue crue et poétique, empreinte d’élans de surréalisme. Alors que les pièces du puzzle se trouvent assemblées, que la boucle incessante d’une radio étudiante est la seule voix qui anime encore les cours et les couloirs désormais silencieux, ne reste sur le plateau que la danse solitaire d’une mère qui essaie de comprendre pour construire un sens à l’horreur et à la violence.

2 h 14
De David Paquet
Mise en scène : Marie-Line Vernaux
Avec Pauline Büttner, Ninon Defalvard, Grégoire Isvarine, Claire Olier, Marc Patin, Alexandre Schreiber, Ludovic Thievon
Durée : 1 h 10

Prix Théâtre 13 – Jeunes Metteurs en scène

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest