Théâtrorama

Les Armoires normandes : une pièce à tiroirs

Les Armoires normandes Les chiens de NavarreAimez-vous les uns les autres, cuisson : bien saignant. Les Chiens de Navarre dissèquent joyeusement les relations amoureuses dans une série de scènes cathartiques. Juste jouissif…

Ils arrivent souvent comme un chien dans un jeu de quille pour déranger nos petites certitudes sur la société… Cette troupe de cabots, créée en 2004, commence à être connue de France et de Navarre. Un bouche à oreille populaire qui remplit les salles à chaque spectacle. Les Armoires normandes s’ouvrent comme un patchwork qui a des faux airs de comédie italienne des années 70. On retrouve la fantaisie d’un Pasolini dans Les Contes de Canterbury. Une exaltation des corps qui invite à la fête…

Avant d’entrer dans la ronde, le public trouve le Christ en scène. Un Christ bien ensanglanté, pérorant perché sur sa croix qui lui donne une belle vue d’ensemble. Un Jésus sacrément bien barré qui réalise sa conférence d’Histoire de l’Art sur ses représentations à travers les siècles. Bavard et baveux, il dégouline d’un amour qui ne manque pas de piquer. Quand le théâtre devient une messe…

Amours chiennes

J-C ne sera pas le seul à se mettre à nu. Quand on parle d’amour, on parle du plaisir du corps, dans toutes ses petites satisfactions et ses grandes souffrances. Les saynètes s’enchaînent dans des improvisions soigneusement travaillées qui font de chaque représentation une pièce unique. Loin du théâtre classique savamment mesuré, même dans sa démesure, on est dans une franche explosion de sensations flirtant entre l’absurde et le grotesque.

Une libération salutaire où l’énergie de groupe mène volontiers à l’orgie. Plus on est fous, plus on jouit. Pic orgasmique atteint dans un mariage champêtre qui fait passer des tiroirs au terroir. L’image d’Épinal se transforme en trash épique qui fait voler en éclat de rire tous les clichés. Un petit côté Deschiens pour ces Chiens de Navarre recomposant l’humain à une sauce piquante qui arrache et fait glousser à gorge bien déployée.

Les Armoires normandes
Création collective des Chiens de Navarre dirigée par Jean-Christophe Meurisse
Mise en scène Jean-Christophe Meurisse
Avec Caroline Binder, Solal Bouloudnine, Claire Delaporte, Céline Fuhrer, Charlotte Laemmel, Manu Laskar, Thomas Scimeca, Anne-Elodie Sorlin, Maxence Tual, Pascal Sangla, et la participation de Robert Hatisi

Au théâtre du Gymnase à Marseille jusqu’au 26 mars

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Pin It on Pinterest

Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !