Théâtrorama

Catégorie : Théâtre du Gymnase

Fleur de cactus, piquante Catherine Frot

Fleur de cactus, pièce pop Le rétro déride… Fleur de cactus, la pièce de Barillet et Grédy, garde ici toute sa couleur sixties, comme un bonbon acidulé qui met du rire en bouche. Un vaudeville qui, loin de se faner, refleurit avec un splendide...


La Résistible Ascension d’Arturo UI part en campagne

La Résistible Ascension d’Arturo UI, garde-fou politique ? La Résistible Ascension d’Arturo UI – Effrayant de modernité… Dominique Pitoiset a passé le texte de Bertolt Brecht au scalpel pour couper la veine historique trop datée, sans toucher à l’artère principale auréolant la pièce d’un...


Rock & Goal, danse, sport et rock’n’roll

Rock & Goal de Michel Kelemenis Rock & Goal, quand danser devient un jeu… Michel Kelemenis s’amuse à chorégraphier les J.O. pour le plus grand plaisir des enfants. Un peu plus, ça nous donnerait presque envie de faire du sport. À vos marques, prêts...


Par-delà les marronniers, revue dadaïste

Par-delà les marronniers de Jean-Michel Ribes Par-delà les marronniers – Un tronc commun d’humour qui scie la branche de la banalité pour tirer les racines de la loufoquerie. Jean-Michel Ribes, dans une idée lumineuse, a réuni les bonnes feuilles de trois artistes oubliés par...


Les Armoires normandes : une pièce à tiroirs

Les Armoires normandes : une pièce à tiroirs Aimez-vous les uns les autres, cuisson : bien saignant. Les Chiens de Navarre dissèquent joyeusement les relations amoureuses dans une série de scènes cathartiques. Juste jouissif… Ils arrivent souvent comme un chien dans un jeu de...


King Size de Christoph Marthaler

King Size de Christoph Marthaler Du boulevard au burlesque, l’amour se compose à deux voix et se décompose au fil du temps. Le metteur en scène suisse Christoph Marthaler nous offre un récital au bord du lit, comme une musique de chambre moderne où l’oreille...


Elizabeth II

Elizabeth II Axe révélateur De la tartuferie d’un monde en apparence organisé, le vieillard acariâtre et cynique Herrenstein, richissime marchand d’armes cloué sur une chaise roulante, vocifère, vitupère, éructe un soliloque d’un radicalisme inouï. Une logorrhée verbale infernale qui entérine, selon le dramaturge autrichien...



Pin It on Pinterest