Théâtrorama

Qu’avez-vous vu ?

Qu’avez-vous vu ? De Thierry Escarmant, Manon AvramUn titre de pièce comme une question, pour inviter le public à s’interroger… Thierry Escarmant, directeur de la compagnie Écrire un mouvement, et Manon Avram, photographe de formation et fondatrice du collectif K.O.Com, s’amusent à poser un état des lieux accablant de la société. Une première étape nécessaire qui plombe le plateau de pathos avant de relever la tête, de reprendre sa respiration et d’avancer. Il faut parfois subir avant d’agir…

Une scène en expérience sociale… Le spectacle, créé en 2012, reste farouchement d’actualité et résonne dans les nuits debout qui ont repris la parole en réaction à une accumulation d’anomalies sociétales chroniques. En 1h30, le spectateur va en voir beaucoup. Des images, projetées sur cinq paravents de plexiglas pivotant, hypnotisent le public dans une hypermédiatisation, en flot d’infos parfois continu, atrophiant l’esprit critique. Une saturation en piège mental menant à un accroissement irrémédiable des angoisses qui réduisent l’espace du libre arbitre.

Plein les yeux…

Qu'avez-vous vu ? De Thierry Escarmant, Manon AvramDeux danseurs et deux comédiens évoluent sur scène et  expérimentent en cobayes les limites de l’acceptable. L’introduction en conférence et les vidéos font penser au très réussi Money de Françoise Bloch. Une critique du système qui va dans le même sens mais à la tonalité radicalement différente. « Juste trois mots »… un credo qui assène les coups en trois vocables se déclinant en formule toute faite à l’infini. Le texte s’accélère comme des pensées qui s’emmêlent, comme une montée d’adrénaline qui mène à la suffocation. Le corps prend alors le relais de l’esprit quand l’indicible est en jeu. Le corps s’accorde également parfois sur la pensée dans une chorégraphie où chaque mouvement correspond à un mot dans une langue des signes nouvelle qui s’appuie sur une émotion musculaire. Un travail sur le mouvement qui pourrait faire écho à la remarquable chorégraphie de la Belge Lisbeth Gruwez It’s going to get worse and worse and worse my friend.

Entre les lignes de cette débâcle, surgissent en planche de salut les interviews de Bernard Stiegler, un extrait du livre de Camille de Toledo Archimondain Jolipunk, un extrait d’Éloge de la fuite d’Henri Laborit, à partir du film d’Alain Resnais Mon oncle d’Amérique. Sommes-nous autre chose que des rats de laboratoire ? La société nous propose-t-elle d’autres solutions que la fuite, l’inhibition ou l’action ? Le climat apocalyptique qui s’installe sur scène comme un chaos de la pensée et l’effondrement symbolique des connaissances par une chute de livres, laisse la place à une lueur d’optimisme. Un début de réaction qui fait suite à ces corps en agitation et en tremblement, qui finissent par s’épuiser comme ces rongeurs ne trouvant pas de sortie de secours face à la violence subie. Puissant dans le texte et dans les chorégraphies interprétées par des danseurs, Victor Virnot et Cindie Cantet, qui ressentent les mots à fleur de peau, Qu’avez-vous vu ? donne envie de ne pas se voiler la face. Une façon de porter un regard nouveau sur la société, pour se poser, non plus dans la résignation, mais dans l’action et la réaction.

Qu’avez-vous vu ?
De Thierry Escarmant, Manon Avram
Mise en scène et chorégraphie Thierry Escarmant, Manon Avram
Espace sonore Stephan Krieger
avec la participation de Ryan Kemoa
Scénographie Manon Avram, Nicolas Le Bodic et Benoît Fincker
Vidéo Manon Avram et Thierry Escarmant
avec la participation de Médéric Grandet
Lumières Manon Avram et William Renard
avec la participation de Nicolas Le Bodic
Costumes Fanny Avram

Vu au théâtre des Bernardines

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest