Théâtrorama

L’Atelier 210 est transformé en théâtre d’une expérience dérangeante, entre l’absurde et la gêne, soufflée par Marivaux au XVIIIe siècle, dans sa pièce « La Dispute ».

D’abord, il y a une femme. Blonde, maigrichonne. Un homme la rejoint. Carré, cheveux bouclés. Quelque chose d’extrêmement commun a lieu : ils tombent amoureux. Mais ils ne parviennent pas à le comprendre, eux, ni à mettre des mots sur ce feu. Sont-ils muets ? Bien au contraire, ils s’extasient même d’avoir une langue commune. Mais ils ont été arrachés au monde réel dès leur naissance, et ont été élevés seuls, chacun isolé dans une bulle – où l’autre n’existe pas. Vient ensuite une seconde femme. Brune, tigresse. Et son petit ami, un gringalet gentillet. Deux couples, donc, avec toutes les tentations et les combinaisons – d’amour comme d’amitié – qui peuvent suivre. Le public assiste à cette improbable expérience pseudo-sociologique, dans le but de répondre à une seule question : qui, de l’homme ou de la femme, est le premier infidèle en amour ?

Premiers ébats
Le spectateur, à l’Atelier 210, n’est pas le seul observateur. Cette interrogation sur l’infidélité, c’est en fait celle du Prince et d’Hermiane. Les deux voyeurs, comme des pachas dans leurs vastes fauteuils, observent ce huis clos, cette scène dans la scène. Ces deux-là sont éminemment modernes, elle dans sa robe courte et moulante, lui dans son blouson de cuir. Ils sont aussi très curieux, ne peuvent détacher leurs regards des quatre adolescents. Ils dégainent un smartphone pour filmer les premiers ébats des amoureux, avant que l’appareil soit troqué contre… un pistolet. L’impressionnante mise en scène d’Emmanuel Dekoninck n’appelle qu’une conclusion : la pièce de Marivaux, bien qu’elle date de 1744, reste totalement d’actualité. Trompera bien, qui trompera le premier.

La Dispute
De Marivaux
Adaptation et mise en scène : Emmanuel Dekoninck
Avec : Camille Dawlat, Damien De Dobbeleer, Sophia Geoffroy, Marie-Noëlle Hébrant, Sébastien Hébrant, Sarah Lefèvre, Quentin Minon, Geoffrey Seron
Jusqu’au 24 octobre à 20h30 à l’Atelier 210

 

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Pin It on Pinterest

Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !