Théâtrorama

Le meilleur dans le désir, c’est l’attente… Dans la danse aussi ! La compagnie O Tango dévoile sa dernière création, Intimo Tango, huit ans après son précédent spectacle O Tango. Tentations tangibles pour tanguer tendrement dans un tango à fleur de peau…

66052784_B974346945Z.1_20141220120232_000_G9F3LU570.2-0

L’intimité du couple en fil conducteur, le spectateur se laisse guider par les voix virtuoses et profondes de Jose Luis Barreto et Claudia Pannone, qui le propulsent en quelques phrasés à Buenos Aires, sur les mélodies du Rio de la Plata. Les lumières habillent les corps et enveloppent l’espace de velours et de volupté, mieux que ne le ferait un décor chargé. Des lumières qui contribuent à composer l’onctuosité de chaque tableau se succédant comme des moments de vie dansés et chantés. Les cinq musiciens à l’arrière-plan de la scène, se fondent en subtilité dans cette intimité qui pianote sur toute la gamme des émotions.

Parlez-moi d’amour…
Quatre couples de danseurs et une infinité de possibilités qui vont crescendo, pour ménager les sens des spectateurs, jusqu’à atteindre une hyperesthésie artistique dans la seconde partie du show. L’art du tango ne reste pas figé dans un carcan aux codes définis, mais évolue dans une fusion des genres, qui mêle les univers et les styles. Le tango se marie ainsi en parfaite harmonie avec le classique, sur une chanson d’amour qui fait rimer les fondus avec toujours. Il se fait oublier dans une scène poétique où le reflet du miroir sort de son rôle de double pour s’animer d’une existence propre (Je est un autre qui ne réfléchit plus mais danse). Il flirte avec le sublime sur le contemporain dans une chorégraphie qui lui ouvre un horizon nouveau.

otango_ttabyss_29smallIntimo Tango ne donne pas seulement à voir des numéros parfaitement exécutés par des danseurs chevronnés, mais des instants d’émotions où le mouvement offre un support à l’ivresse des sens. La performance est de haut vol, l’interprétation des danseurs fait voyager très loin. Chacun d’entre eux possède une personnalité artistique assez forte pour se démarquer et embarquer le public dans son univers. Les scénographies de groupe se détachent d’ailleurs des chorégraphies bien coordonnées que l’on voit habituellement, pour laisser un espace de liberté suffisant à chaque danseur pour imprimer son empreinte. Quant aux scènes chantées, véritable opéra tango, elles devraient être prescrites en traitement de fond des personnes plongées dans un coma longue durée, tant les frissons parcourent chaque fragment de moelle épinière avec délice pour nous intimer un Lève-toi et danse très intense.

Intimo Tango
Une création de la Compagnie Otango, dirigée par Olivier Tilkin et Sabrina Gentile Patti
Au W:Halll – Auditorium jusqu’au 06 janvier.
A Gent le 08 janvier, Namur : le 10 janvier
Plus d’infos pour les dates de tournée : Compagnie Otango

 

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest