Théâtrorama

Valises d’enfance de la compagnie Pipa Sol

Valise d'enfance compagnie Pipa SolLui, c’est un vieux monsieur et il s’appelle André. Elle, petite fille qui n’a pas la langue dans sa poche, est à l’affût. Chaque souffle, chaque silence de son grand-père peut être une porte d’entrée. Le point de départ de Valises d’enfance pour raconter son drôle de bagage en forme d’Histoire. André n’a jamais parlé de son passé, et pourtant aujourd’hui, il a promis à sa petite-fille de le faire.

Avec comme outil privilégié la marionnette, la compagnie Pipa Sol ouvre ces Valises d’enfance pour retracer le parcours d’André, personnage de fiction représentant les enfants juifs dont les parents ont été déportés pendant la Seconde Guerre Mondiale. Daniel, Hélène, Emile, Marcel, Bernadette… ont vraiment existé. Il en fallait des personnages de fils et de chiffons pour broder ensembles toutes ces histoires.

Oscillant entre passé et présent, ce spectacle est écrit comme une succession de vagues. Il inscrit ses temporalités dans des espaces scéniques définis, le rendant clair et accessible, surtout aux plus jeunes à qui il s’adresse tout particulièrement.

Valises d’enfance: un bagage en transmission 

Des enfants de la guerre aux adultes de demain… En 2009, les comédiens de la compagnie Pipa Sol entrent en résidence au Manoir de Denoual, dans les Yvelines. S’intéressant à l’histoire du lieu, ils découvrent qu’il était, durant la dernière guerre, une maison d’accueil et de vie pour les enfants juifs de déportés. Aujourd’hui âgés de 7 ans et plus, ceux-ci reviennent parfois dans le manoir. Peu à peu des échanges naissent et la confiance s’installant entre les comédiens et les anciens enfants de ces maisons, ces derniers finissent par leur confier leur histoire.

Valise d'enfance compagnie Pipa SolÀ l’exception des visages de ces témoins, projetés sur scène en fin de spectacle, l’humain n’est jamais abordé frontalement dans Valises d’enfance. Le recours systématique à la marionnette, au théâtre noir, au film d’animation ou au théâtre d’ombres réduit les distances temporelles et ouvre l’espace à une parole simple, directe et percutante entre les enfants d’hier et ceux d’aujourd’hui.

Hauts symboles de l’invisible, ces différentes techniques mettent en relief la tension sourde et intangible de ces sombres années. Les espaces de jeu des marionnettes sont dessinés par trois grands panneaux qui s’ordonnent et se disposent selon les tranches de vie abordées dans le récit. Leur manipulation ne s’effectuant jamais à vue, le rapport à l’insaisissable s’en trouve renforcé.

Entre scène et docu-fiction, ce spectacle privilégie l’action, quitte parfois à brider l’émotion alors que la très grande maîtrise technique semble restreindre la dimension du plaisir dans le jeu des acteurs. Pourtant, malgré ces restrictions, la pièce laisse une large part à l’imaginaire du public. Efficace et intelligent, ce spectacle soulève la question essentielle de la transmission, et l’impact des non-dits au sein d’une famille. Il encourage l’échange et libère la parole, comme en témoignent les questions pertinentes, posées en bord de scène à la fin du spectacle, par les plus jeunes et les plus âgés.

Valises d’enfance
Mise en scène et scénographie : Christine Delattre / Assistante mise en scène : Marie-Laure Spéri
Dramaturgie : Christine Delattre, Agnès Gaulin Hardy
Marionnettistes : Agnès Gaulin Hardy, Didier Welle, Christine Delattre / Consultant marionnettique : Patrick Henniquau
Musique : Eric Bono / Voix : Christophe Hardy
Marionnettes : Christine Delattre, Sophie Taïs, Agnès Gaulin Hardy
Conception vidéo : Didier Welle / Décors : Isoline Favier / Création lumière : Marc Flichy
Crédit photo : Lionel Pages

Le 12 mai au théâtre Espace Coluche à Plaisir, puis en tournée

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest