Théâtrorama

Hors de moi – Le Pilier des Anges

HORS DE MOI (Gregoire Callies 2015)Hors de moi – Une jolie fable à hauteur d’enfant… C’est avec cette création jeune public que la compagnie de marionnettistes Le Pilier des Anges, dirigée par Grégoire Callies, a marqué son arrivée à la direction artistique du Théâtre Roublot de Fontenay-sous-Bois. Hors de moi, une jolie fable à hauteur d’enfant… que l’on parcourt tendrement avec des yeux de grand.

Librement inspiré des contes pour enfants du néerlandais Toon Tellegen, « Hors de moi » s’attache à explorer la profondeur des émotions, -tout particulièrement la colère-, acquiescer les envolées parfois absurdes et fantaisistes de l’amitié, prôner amour et empathie comme principale répartie aux possibles attaques de ceux qu’on aime.

Sous forme de courts tableaux, les histoires sont rythmées par un Ours gourmand de gâteaux d’anniversaires, un Eléphant qui s’obstine à tomber des arbres, une Ecrevisse qui vend tout un catalogue de colères dans une petite carriole, ou encore une Tortue en proie à des questions existentielles… Pour ne pas citer l’Écureuil, la Grenouille musicienne, la Musaraigne et la Fourmi qui veut toujours partir… sans y parvenir! À travers différentes situations, chacun vit la colère à sa manière, la fuit, la partage, la projette sur l’autre ou s’en débarrasse, révélant des traits de caractères dans lesquels il est parfois aisé de se reconnaître.

Une forêt animée de marionnettes

HORS DE MOI (Gregoire Callies 2015)Tour à tour manipulateur d’objets, marionnettiste, bruiteur, conteur, Grégoire Callies prend en charge et fait le lien entre les différentes dimensions développées au plateau. Pour lui, ce sont les règles du film d’animation qui s’appliquent au théâtre de marionnettes : « Tous les ingrédients (son, image, objet, texte) s’équilibrent parfaitement pour composer cette étonnante  forêt animée ». La musique est signée de Jacques Stibler et Camille Saint-Saens. Les marionnettes sont manipulées à vue, sur une table, avec une tige ou encore une gaine qu’on enfile comme un gant. Ce choix accentue la dimension artisanale de ce théâtre, qui s’abreuve à la source poétique et nécessairement complice du regard de chaque spectateur.

Hors de moiTout semble pensé du point de vue de l’enfant et de sa perception du monde. Une grande « valise-castelet-arbre à feuilles » constitue le cœur du dispositif scénographique et le lieu privilégié de l’action des marionnettes. Un écran où sont projetées images et vidéos de la nature est placé comme un prolongement visuel et sonore des situations, ou une échappée vers l’imaginaire. En contre-point, la distanciation qui naît du rapport humain/marionnette est mise en valeur, questionnant les proportions de notre monde. Les voix des personnages sont enregistrées, et résonnent plus ou moins fort dans la salle. Ce jeu d’échelles nous souffle à l’oreille à quel point le monde peut sembler grand quand on est petit. Peut-être même aussi petit qu’une marionnette.

Si l’on perd parfois le fil conducteur de l’histoire dans un nombre de tableaux un peu trop varié, on apprécie surtout la douceur et la sobriété d’un adulte en tablier d’artisan qui fabrique un monde aussi simplement qu’un enfant joue. Un conte délicat où les matières précises et tranchées des marionnettes et du décor rencontrent l’étoffe intangible des émotions, du ressenti, ce langage secondaire qui nous relie tous et toutes.

Hors de moi
Pour objets et marionnettes
Durée : 50 min – A partir de 4 ans
Librement inspiré de Toon Tellegen
Adaptation : Claire Chevalier
Mise en scène : Grégoire Callies et Pauline Ribat
Scénographie et création marionnettes : Jean-Baptiste Manessier, assisté de Eric Jolivet
Musique, création sonore : Jacques Stibler, Camille Saint-Saens
Création vidéo : Matthieu Mullot
Lumières : Jean-Pierre Salin
Avec les voix de : Grégoire Callies, Florian Choquart, Jean-Pierre Rouvellat, Hélène Hamon, Raphaël Poli, Pauline Ribat, Joséphine Serre
Jeu : Grégoire Callies
Crédit photo: Victor Tonelli/ArtComArt

Création 2016, reprise au Théâtre de l’Atalante, du 9 au 23 décembre, puis au Théâtre Roublot de Fontenay-sous-Bois du 7 au 10 janvier

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest