Théâtrorama

Couac

« Je ne suis pas un canard, je suis une cigogne, je ne suis pas une cigogne, je suis un flamand-rose, je ne suis pas un flamand-rose, je suis un martin-pêcheur, je ne suis pas un martin-pêcheur, je suis un rossignol, je ne suis pas un rossignol, je suis un pélican, je ne suis pas un pélican, je suis une mouette, je ne suis pas une mouette, je suis un albatros, je ne suis pas un albatros, je suis juste un piaf, un vilain petit piaf… »

Cette histoire nous parle des débuts, de notre venue au monde, parfois délicate. La sortie de l’œuf, étape physique ou symbolique de tout être qui prend part au processus de vie, engage nécessairement la question de l’identité et de l’image de soi. Qui suis-je ? Une de mes premières missions sur Terre serait-elle d’éprouver l’altérité en rencontrant la différence, m’en saisir pour trouver quelle est ma place dans l’univers ?

Entre imaginaire onirique et merveilleux
Depuis 2006, la compagnie Succursale 101 a créée plusieurs spectacles en direction du jeune public. Pour Angélique Friand, directrice artistique et metteure en scène de la compagnie, ce travail est aussi porteur d’une responsabilité, car c’est par « ce que l’enfant voit et ce qu’il vit au quotidien qu’il se construit ». Avec « Couac », elle s’adresse aux tout-petits et leur propose une traversée sensorielle et poétique du célèbre mythe du vilain petit canard, sur une création sonore légère et pleine d’humour d’Uriel Barthélémi.

Structuré comme un grand poème visuel, « Couac » s’appuie sur la vidéo pour développer un système de décors mouvants, conçu à partir des illustrations d’Emilie Vast. Marionnettes bunrakus, kokoschkas et théâtre noir agrémentent les rencontres du petit Couac et donnent un relief original aux nombreux paysages qu’il traverse.

Deux comédiennes-danseuses évoluent au cœur de ce dispositif chimérique où l’invisible a le premier rôle. L’une se laisse voir, l’autre n’apparait qu’en ombre. Le dialogue entre les deux n’est que corps et souffle. Il inspire cette force créatrice que chacun est libre d’investir dans ses quêtes personnelles. Comme un petit nid dans lequel il fait bon de venir s’emmitoufler en famille, ce spectacle léger et poétique est une façon unique d’attendre le Père Noël !

Couac
Texte d’Angélique Friant
Librement inspiré du Vilain petit canard d’Andersen
Scénographie : David Girondin Moab
Interprétation : Chiara Collet, Paolo Locci en alternance avec Jade Collet
Illustration : Émilie Vast
Création musicale : Uriel Barthélemi
Flûte : Cassandre Girard
Regard chorégraphique : Marinette Dozeville
Assistant : Jimmy Lemos
Création lumière et vidéo : Stéphane Bordonaro
Régie générale : Arnaud Rollat
Construction : Catherine Hugot, Sophie Hauller,
Mélanie Reboli assistées de Chloé Porée et Gaëlle
Prodhon
Construction de la scénographie : Malick Labiod
assisté de Gérard Friant
Couture : Véronique Didier
A partir de 3 ans
Au Mouffetard-Théâtre des Arts de la Marionnette jusqu’au 28 décembre 2014

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest