Théâtrorama

Festival OFF d’Avignon – Le Crime de l’orpheline

Le crime de l'orpheline« Par ici, Mesdames et messieurs, bienvenue dans Le Crime de l’orpheline, vous y verrez l’innocence contre l’horreur, la bienveillance contre la malveillance… Et puis un espoir… Ici on vous fait voyager dans les airs… Et on vous fera frémir d’horreur…« 

Devant le rideau rouge, sur une ritournelle jouée en direct par un pianiste, le comédien au visage maquillé de blanc, habillé du costume pailleté des lutteurs de cirques ou de foire des années 30, nous vante le spectacle. Le Crime de l’orpheline, une pièce qualifiée de Grand Guignol musical, peut commencer.

Jouant sur les codes du théâtre, du cirque, du cabaret et surtout sur ceux du cinéma muet, Florence Andrieu et Flannan Obé nous racontent l’histoire de Joséphine, une jeune orpheline qui vit dans une modeste manssarde sous les toits de Paris. Recueillie par une mystérieuse tutrice durant son enfance, elle aime en secret Alfred, un gentil garçon des rues qui lui fait la cour en passant par la fenêtre de sa chambre et qu’elle espère épouser. Mais c’est sans compter sur Rodolphe, un ami de la famille, qui demande sa main et ne supporte par qu’on puisse lui dire non…

Bienvenue dans le crime de l’orpheline

Dans un décor gris qui joue sur la fausse perspective, d’une intelligence rare, conçu par Casilda Desazars, une toute jeune scénographe de 21 ans encore à l’école, les deux comédiens, portés par une énergie et un humour qui ne se démentent pas, passent de la pantomime des films muets à la danse. Partant de la situation banale et presque conventionnelle d’un amour contrarié, nous glissons progressivement vers l’extrême des situations du Grand Guignol avec des cadavres dans les placards, des coups de théâtre et des évanouissements. Si tous les dialogues « parlés » sont muets, l’histoire se raconte à voix haute, en chansons et en musique. La mise en scène de Philippe Lelièvre est d’une rigueur indispensable pour mieux détourner les lois du genre. Le maquillage blafard, le geste emphatique, le jeu excessif propre au cinéma muet sont là pour décaler le sens, pour fissurer la réalité vers le rêve.

On peut souligner la performance des acteurs formés au chant classique et au théâtre et qui, à eux deux, se partagent tous les rôles. Florence Andrieu campe une Joséphine naïve et une assistante de cirque un peu bécasse à souhait, alors que Flannan Obé joue tous les autres personnages avec un art consommé de la transformation physique qui le rend désopilant. Installé dans la salle, faisant écho aux pianistes qui accompagnaient les films muets, Philippe Brocard n’est pas de reste, suivant avec son piano chaque action sur le plateau, au geste près.

Un spectacle intelligent, drôle et savant tout à la fois, le tout sans pédantisme, ni démonstration. Au delà des excès en tous genres, le spectacle montre un vrai travail sur l’esthétique et la forme des genres évoqués : le noir et blanc du décor et des costumes pour rappeler le cinéma muet, les paillettes et les maillots de bain rayés de scène pour suggérer les numéros de cirque dans les années 30 et pour finir les mains coupées, les couteaux brandis pour nous conduire vers la grande époque du Grand Guignol et son côté spectaculaire. Une soupente, un cœur à prendre, une tutrice hystérique, un amoureux transi, un méchant bourgeois riche et violent tout est mis en place pour un grand jeu de l’amour et du bazar à ne pas rater…

Le Crime de l’orpheline
Grand Guignol musical
De Florence Andrieu, Flannan Obé & Philippe Brocard
Mise en scène : Philippe Lelièvre
Avec Florence Andrieu et Flannan Obé / Au piano : Philippe Brocart ou Delphine Dussaux
Décors : Casilda Desabars
Lumières : Philippe Sazebat
Costumes : Eymeric François
Durée : 1 h15
Crédit photo: Ben Dumas

Festival d’Avignon OFF – Théâtre la Luna à 16h20

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest