Théâtrorama

Festival OFF d’Avignon – Fausse moustache

Fausse moustache La comédie musicaleFausse moustache – Un petit tour en l’an 2000 dans une comédie musicale tirée par les cheveux, mais qui ne barbe pas. Fun et funky, une formule parfaite pour le Festival d’Avignon.

Un minuscule bond en arrière dans le temps qui plonge le public dans une petite ville de province à l’horizon du deuxième millénaire. La loi sur le mariage pour tous n’est pas encore votée. Quant aux travailleurs en situation irrégulière, leur galère n’a finalement pas beaucoup changé. L’intrigue fusionne ces deux ingrédients pour en tirer un scénario au poil.

La jolie et brillante Marie veut épouser son prince charmant, Aboubacar. Manque de pot, le prince est un sans-papiers, même s’il bosse dur. Le conte de fée va s’écrire dans une arrière-salle du Macoumba d’un coup de baguette magique entre magouilles et micmac. Pendant ce temps, la bataille municipale fait rage. Le Maire est en perte de vitesse. Pour casser son image de conservateur coincé, son adjoint lui propose une stratégie dont il a le secret : organiser le premier mariage gay de la ville. Les deux fils conducteurs se rejoignent pour créer un court-circuit humoristique.

Autodérision avec ou sans moustache

Raphaël Callandreau a l’art et la manière de composer des mélodies à la Jacques Demy. Il avait déjà enchanté Avignon avec Naturellement Belle (qui se joue également cette année). Il continue avec Fausse moustache. On reconnaît dès les premières notes sa petite musique personnelle qui constitue son univers. Un subtile mélange d’harmonie et d’humour qui évite de basculer dans une guimauve indigeste dont souffre bon nombre de comédies musicales françaises. Le ton de Fausse moustache fait plutôt penser à Chance d’Hervé Devolder (et on lui souhaite le même succès). Les dialogues de qualité balancent quelques vérités bien assénées sur la société moderne. Il y a du Feydeau dans Fausse moustache ! Une mise en scène dynamique optimise l’espace et conserve le rythme jusqu’au dénouement. Chaque comédien apporte sa touche personnelle. Un coup de cœur pour la pétillante Emmanuelle Nzuzi et son énergie contagieuse et le talentueux Karim Camara. Ce vaudeville musical se savoure comme une bulle de légèreté qui mérite d’être distinguée dans le bottin du OFF.

Fausse moustache, la comédie musicale
Ecriture, composition, Mise en scène : Raphaël Callandreau
Assistant mise en scène : Zacharie Saal
Avec Emmanuelle N’Zuzi, Karim Camara, Cathy Arondel ou Alexia Rey, Thierry Bilisko, Zacharie Saal, Julie Autissier, Emilie Chevrillon, Barbara Belleti
Spectacle tout public à partir de 11 ans
Durée : 1h20

Crédits photos : Alejandro Guerrero

Festival OFF d’Avignon – Cinévox à 12h15

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest