Théâtrorama

C’t’à ton tour Laura Cadieux

Ct'à ton tour Laura CadieuxSeule en scène, à la fois tendre et émouvante, Cécile Magnet / Laura Cadieux  joue tous les rôles avec une conviction absolue. Dans À toi pour toujours, ta Marie-Lou de Tremblay, dans une mise en scène précédente de Christian Bordeleau, on l’avait découverte tourmentée et aigrie, ici on la retrouve désopilante et touchante, à la tête d’une galerie de personnages hauts en couleurs.

On a ben du fun à suivre c’te Laura Cadieux là et elle n’a pas son pareil pour observer et raconter le petit monde du Plateau du Mont Royal à Montréal. Pour elle, chaque jour compte son lot d’aventures – comme par exemple, choisir de descendre à la station de métro Papineau pour éviter le tapis roulant de la station Baudry. Et sa faconde ne nous épargne aucun détail. Laura Cadieux est grosse, elle a du mal à se déplacer et y’ a toujours « un épais » pour le lui rappeler. Pourtant, des efforts, elle en fait. Depuis dix ans, elle se rend chez son « génie-coloye » pour maigrir, prétexte à surtout retrouver ses copines dans la salle d’attente. Il y a Mme Touchette qui n’se prend pas pour rien, Mme Brouillette qui lit des comics, Mme Gladu et puis la sexy Lucile Bolduc…Toutes ces dames qui ne se font aucun cadeau, rient comme de « maudit’ folles » en commentant le moindre événement à ce que dit Laura Cadieux…

 

À Montréal avec Laura Cadieux 

Ct'à ton tour Laura CadieuxChristian Bordeleau, québécois et parisien depuis une trentaine d’années, n’a pas son pareil pour mettre en scène l’univers de Michel Tremblay, devenu depuis les années 60, un auteur emblématique et désormais classique du répertoire québécois. Les belles-soeurs, la pièce qui le fit connaître en 65, fut un scandale car, linguistiquement incorrecte, elle osait mettre en scène dix femmes qui s’exprimaient en joual, la langue du parler populaire de Montréal.

Refusant la « traduction » en « français de France », Christian Bordeleau travaille avec des comédiens français et les dirige dans ce parler québécois comme il le ferait dans une langue étrangère. Le résultat est surprenant et tout à fait crédible, car tout l’univers de Tremblay se retrouve sur le plateau avec sa truculence, ses jeux de mots et cet accent inimitable qui nous fait voyager dans un français à la fois familier, mais racontant une autre culture.

En fait, il ne se passe pas grand chose dans les pièces de Tremblay. Laura Cadieux attend son tour dans le cabinet du médecin, attend son tour peut-être aussi pour que sa vie l’emmène ailleurs, tout en sachant que demain sera identique à hier ou avant-hier. Rien que du quotidien de gens qu’ont d’la misère, qui jasent de tout et de rien et qui espèrent. Un spectacle pour en rire afin de ne pas en pleurer.

C’t’à ton tour Laura Cadieux
D’après Michel Tremblay
Adaptation et mise en scène : Christian Bordeleau
Costume : Sylvie Blondeau
Avec Cécile Magnet
Durée : 1h 15

Festival OFF d’Avignon – Au théâtre Arto à 16h

 

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest