Théâtrorama

Le voyage de vie, de Mademoiselle Palmer  

Tel aurait pu aussi s’appeler le spectacle de Laura Lutard, tant il est bon de voyager à ses côtés et de comprendre sa vie et toute l’imagination qu’elle y a ajouté. Mademoiselle Palmer est une jeune femme inspirante et il nous faut raconter ici ce que nous traversons avec elle. Elle est née aux Antilles d’un père blanc et d’une mère noire. Sa mère décède durant son enfance, et la jeune fille est envoyée dans un institut catholique à Paris par un père absent, qui ne donne que très peu de nouvelles. Elle grandit dans une solitude et un déracinement total, jusqu’à ce qu’elle fugue, engagée dans une soif d’émancipation et de liberté ancrée jusqu’aux creux des entrailles. C’est donc à travers ses multiples rencontres et aventures humaines, qu’elle traverse le monde…  Et nous avec.

Le chemin de l’apprentissage sans renier ses convictions

Toute la force de Mademoiselle Palmer, résulte dans sa volonté de nous raconter son histoire le plus naturellement du monde. Tout ceci n’est pas banal… De pays en pays, elle ballade son corps, son esprit, sa voix, comme des armes fatales au rythme de sa jeunesse. Et l’on devine que rien n’est simple. Qu’il lui faut ouvrir grands les yeux, écarter régulièrement les cuisses pour plaire et survivre aux hommes qui la capturent par amour ou la trahissent par désespoir. Elle doit se battre pour trouver sa place quel que soit le coin de la planète ou elle se pose. Vulnérable ou forte, épuisée ou puissante, elle est seule face à eux et ses envies à elle. Son parcours de vie est porté par ses convictions à prendre des risques, à ne pas « subir » et à toujours être curieuse du monde dans lequel elle vit. S’est ainsi qu’elle fera son apprentissage. Abrupte, tendre, mais au combien fascinant.  L’absence du père est dérangeante (surtout pour nous spectateur attentif) et l’on se demande pourquoi il ne lui a jamais dit « je t’aime ». Pudeur parentale, égoïsme d’adulte, elle est en droit de se demander « Après tant d’années de silence, un absent peut-il le devenir encore plus ? »

Empreinte du texte, empreinte musicale, empreinte des couleurs et des tissus

C’est un texte lumineux et émotionnellement prenant (elle glisse aux détours de ce monologue, quelques vers de Baudelaire ou Aimé Césaire).  Laura Lutard n’en rajoute pas, elle est d’une grande lucidité quand elle raconte l’histoire de Mademoiselle Palmer. Elle sait de quoi elle parle. Un peu d’elle-même, un peu des autres, beaucoup de résilience. Une jeune femme qui au fil des voyages, nous fait découvrir des tenues d’une parfaite élégance et sont signées Agathe Helbo, (bravo pour la possibilité de faire plusieurs costumes avec un seul) se déshabillant avec grâce pour changer de moments ou de lieux. Mais ce moment théâtral ne serait pas totalement ce qu’il est, sans l’univers musical de Cécile Evrot. Pianiste émérite qui a composé les mélodies de ce spectacle, elle apporte comme elle le dit, un contrepoint musical, et un appui sensoriel aux mots de Laura Lutard. C’est une fusion parfaite des deux femmes et de leur réussite commune. C’est donc un voyage très agréable que nous propose Melle Palmer, car la liberté est l’essence même de sa vie. On y croit volontiers, car elle est combative et jamais ennuyeuse. Liberté, Liberté, je crie ton nom… C’est ce qu’elle nous dit à la fin comme l’écrivait Paul Eluard.

  • Mademoiselle Palmer : épopée ordinaire  
  • Texte, Mise en scène et interprétation : Laura LUTARD
  • Composition musicale originale et accompagnement : au plateau Cécile EVROT ou Clémence SEIGNOLLES
  • Festival Avignon OFF jusqu’au 28 Juillet au Théâtre de la Tâche d’encre à 11H

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest