Théâtrorama

Avignon Off, 50e éditionAvignon Off, 50e édition

Festival d’Avignon Off – Les chiffres mettent en appétit. 1416 spectacles répartis dans 129 lieux. 904 pièces de théâtre, 158 pièces dans la catégorie humour et café théâtre, 137 pour le spectacle musical, 71 consacrés à la danse. Le spectacle jeune public n’est pas oublié avec 166 pièces. Sans parler du cirque et des contes. On a un peu l’impression d’avoir en main un menu composé de gâteaux tous plus délicieux les uns que les autres, sans parvenir à se décider. Surtout que cette année, il y a 1042 productions présentées pour la première fois au festival. Et parmi lesquelles 135 spectacles venus de l’étranger.

Le programme devient un bottin à éplucher en amont. 400 pages à feuilleter pour être sûr de ne rien louper. Avant de risquer une indigestion, fiez-vous au bouche-à-oreille et à votre intuition théâtrale.

Retrouvez l’édition précédente du Festival Off 2015 

Festival Off, un nouveau président

Festival Off, un nouveau présidentAvignon Festival & Compagnies (AF&C), l’association qui coordonne le festival Off, a changé de président pour cette édition 2016. Le comédien et metteur en scène Raymond Yana a été élu en remplacement de Greg Germain, qui était en poste depuis 2009. Nikson Pitaqaj et Bertrand Hérault ont en outre été élus vice-présidents. Raymond Yana, 61 ans, était le seul candidat. Il a créé la compagnie La courte échelle en région parisienne et fait partie de la programmation du Off d’Avignon depuis 21 ans en dirigeant l’espace Alya, rue Guilaume-Puy.

Un projet collectif en six grands axes a été annoncé lors de la réunion du conseil d’administration.

– Une gouvernance collégiale est préconisée, avec notamment « la limitation de la durée du mandat du Président à trois ans renouvelable une fois. »

– Un soutien à la professionnalisation du festival est souhaité. Considérant que l’augmentation croissante des spectacles tend à fragiliser l’ensemble des intervenants. Le conseil d’administration a émis la volonté de réaliser « Une distinction plus nette au sein du catalogue entre les compagnies professionnelles et les compagnies à pratique amateur ». Il désire également « un dialogue serein renoué entre le festival d’Avignon et le OFF et la création de passerelles entre les deux structures. »

– L’écologie fait partie des préoccupations de l’association, avec notamment le problème de l’affichage qui représente « un gaspillage économique et un désastre écologique inacceptable. »

– L’association concentre ses efforts vers le développement des publics. Une des propositions avancée est « la création de passerelles avec d’autres grands festivals de spectacles vivants. »

– Les mesures se penchent également sur un renforcement du village du Off, en « associant le public et les professionnels à la réflexion des artistes ». Et un maintien de l’autonomie et de l’indépendance AF&C.



Pin It on Pinterest

Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !