Théâtrorama

Vera Mantero et Les Serrenhos du Caldeirão

Vera Mantero est chorégraphe. De retour d’une résidence artistique au Portugal, elle présentait au CND lors des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis une forme hybride issue de cette expérience : Les Serrenhos du Caldeirão, exercices en anthropologie fictionnelle.

L’exercice de la conférence performée

Accueilli au son d’étranges polyphonies, le spectateur ne trouve pas tout de suite sa place. D’Algarve et plus précisément de la Serra du Caldeirão, Vera Mantero a rapporté des enregistrements, des témoignages et des impressions de voyages qu’elle mêle en toutes subjectivité. C’est une région montagneuse où la désertification démographique n’est pas d’aujourd’hui, on ne fréquente qu’à peine la plaine et l’on ne descend qu’une fois l’an à la mer non loin. La chorégraphe ne livre pas d’analyse sociologique, ne propose pas une partition de danse mais livre un moment d’observation et de réflexions poétiques. Les discussions qu’elle a eu avec les Serrenhos tout comme les chants populaires qu’a recueilli l’ethnologue Michel Giacometti lui permettent de faire entendre une conférence où la sensibilité et les mots de Prévert et d’Artaud priment sur la réalité. Comme elle l’avoue elle-même en guise d’avertissement final certaines de ses références scientifiques ne concernent pas directement son sujet.

Vera Mantero et Les Serrenhos du Caldeirão

Vera Mantero, la femme arbre

En s’appropriant la forme de la conférence, Vera Mantero transfigure le dispositif universitaire. Son propos sur un art de vivre perdu se pare d’exemples vibrants et sa réflexion sur la notion d’âge d’or de déclamations lyriques. Les serrenhos entretiennent un rapport particulier au travail et à la nature. La chorégraphe qui les a accompagnés dans leurs différents travaux a rapporté le tronc d’un liège qui avait été évidé, avec lequel elle entame une série de pose sur scène. Comment mettre l’arbre en valeur ? Dans la relation avec l’humain est-ce la femme qui porte la plante ou la plante qui supporte l’Homme ? Poids, obstacle, allié, la nature prend dans cette succession de clichés plusieurs visages dont le plus convaincant est sans doute celui de la Pieta. Vera Mantero, fait corps avec son tronc et, reprenant les mots d’Artaud, affirme : il faut redevenir arbre !

Un air du pays

Être arbre, c’est ne plus être dans la consommation quotidienne, dessiner un autre rapport au temps. C’est s’élever jusqu’aux cimes, être un géant. Vera Mantero nous exhorte à trouver cet état presque premier de l’homme, un état naturel qui distingue superflu et nécessaire. Les Serrenhos ne sont pas une lointaine tribu amazonienne, même si la chorégraphe suggère des grilles de lecture commune, mais des européens qui vivent encore aujourd’hui selon d’anciennes coutumes. Le recours à une ethnographie européenne décale la notion d’exotisme et fonctionne comme un appel à retourner à nos racines. Peut-être le propos de Vera Mantero tient-il parfois de la fiction ou d’une recréation toute personnelle mais il n’empêche qu’il offre un postulat très stimulant intellectuellement et chorégraphiquement. Si la danse est un travail, et à la manière dont les Serrenhos se soutiennent en chantant, ne serait-ce pas au public pour une fois de donner de la voix ?

 

Les Serrenhos du Caldeirão, exercices en anthropologie fictionnelle
Conception, interprétation : Vera Mantero
Lumières : Hugo Coelho
Capture d’images, scénario vidéo : Vera Mantero
Montage vidéo : Hugo Coelho
Extraits vidéo de la filmographie intégrale de Michel Giacometti : Salir (Serra do Caldeirão), Cava da Manta (Coimbra), Dornelas (Coimbra), Teixoso (Covilhã), Manhouce (Viseu), Córdova de S. Pedro Paus (Viseu) et Portimão (Algarve)
Extraits de textes : Antonin Artaud, Eduardo Viveiros de Castro, Jacques Prévert et Vera Mantero

Vu au CND de Pantin à l’occasion des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest