Théâtrorama

Une performance tirée par les cheveux…

Le Récital des posturesUn récital qui se déroule en silence et où le mouvement devient musique… La chorégraphe suisse Yasmine Hugonnet pianote habilement sur la gamme des figures artistiques imposées pour les transformer en répertoire contemporain qui redonne au corps sa liberté… Ce solo, créé en 2014, s’impose en évidence dans l’édition 2018 du Festival Mimos, à Périgueux.

Corps dématérialisé

Le spectacle commence comme un cours de yin yoga. Un étirement en douceur pour relâcher les tensions, une lenteur exemplaire pour laisser le mouvement se déployer et aligner la posture. Le spectateur observe, sceptique, cette silhouette agile qui fait un pied de nez au préambule habituel. Après cet « échauffement », les vêtements tombent et le silence se fait encore plus pesant quand le corps s’apprête à jouer avec l’apesanteur dans un fil conducteur qui coiffe les chorégraphies classiques au poteau.

Avec arrêt mais sans raie

Disciplinés sans oublier d’afficher leur côté rebelle, les cheveux entrent dans la danse de Yasmine Hugonnet pour devenir en un tour de main le parfait objet transitionnel qui modifie une forme en toute fluidité. Ils masquent le visage dans un butô sans but… Ils se tirent dans un prolongement à l’extension relative… Ils se dressent sur la tête autour d’une bouteille comme une tour de Pise qui rappelle les perruques improbables du 18ème siècle… Ils s’amusent en moustache pour relâcher cette sacralité du mouvement et y introduire quelques frisottis d’humour… Les cheveux rythment ce récital des postures dans une capillarité du spectacle…

Un angle de vue qui dévie

Mis à nu, le corps devient l’objet du récital. Un instrument à la musicalité alternative qui se plie, se tord, se contorsionne et prend la pause comme un organisme mi végétal mi animal qui se recompose avec sa nouvelle mitose. La scène immaculée de blanc et le travail minutieux des lumières contribuent à transformer le corps de la chorégraphe dans une mutation où la nudité et la temporalité disparaissent pour capter l’attention du public qui doit habituer son œil et son esprit pour faire corps avec cet univers à l’étrangeté en mouvement.

Le Récital des postures
Chorégraphie et interpréation : Yasmine Hugonnet
Collaborateur artistique : Michael Nick
Création lumières : Dominique Dardant
Durée : 50 minutes
Crédit photos : Anne-Laure Lechat

Festival Mimos

Vu au Palace

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest