Théâtrorama

Protagonist – dans le cadre du Festival Nordique

Protagonist du chorégraphe Jefta van DintherAvec sa deuxième chorégraphie pour le Ballet Cullberg, le suédois Jefta van Dinther signe une pièce personnelle sur le lien entre individu et communauté, nature et culture. Parce que quelque chose doit changer, Protagonist annonce une révolution nécessaire et un tournant inattendu.

Un air de changement

De tableau en tableau, une voix off nous guide, nous interpelle. Un texte empli de doutes et de questionnement qui nous emmène au plus proche des préoccupations du chorégraphe. “Parfois tu sais que quelque chose doit changer”. Sa voix entraîne les 14 danseurs à sa suite pris dans une sorte de fête où chacun à ses mouvements cherche son propre espace de liberté. La moquette rouge, les rampes lumineuses de part et d’autres d’une allée évoquent une étrange discothèque mais aussi un espace de défilé, de fuite en avant. Assez hypnotiquement la voix résonne jusque dans les gestes. On ne sait pas où regarder, chacun semble s’approprier ce monologue, porter le besoin d’un mouvement global.

Ensemble solitaire

Il ne s’agit pourtant pas que d’individualités sur scène ; de petits groupes se forment et se déforment dans cette foule. C’est à l’échelle d’un plateau, une société qui réagit aux basses et aux variations de la lumière. Les corps s’attirent et se repoussent comme sur le coup d’une ivresse. On se porte, on s’enlace, on se déchire, on s’invective entre aspiration et réalité. Les effets de groupe paradoxalement renforcent la solitude des individus. Des communautés existent mais sans parvenir à manifester un élan collectif ; toujours quelques danseurs en retrait, toujours des contretemps nuancent les effets de joie. Dans de troublants tableaux, le chorégraphe parvient à faire ressentir une mélancolie de la fête, une énergie désespérée.

Règne animal

Le final de Protagonist peut surprendre, il aboutit à un retour à la nature de ce groupe humain que nous suivons entre fête et déconfiture. Les structures métalliques qui composent le fond de scène s’animent enfin et deviennent le terrain de jeu de ces enfants du siècles. Après la techno et les mouvements de boîte, il calquent leurs attitudes sur celles des grands singes. Puissants et sûr d’eux, ils s’affirment en butte à un monde de cages et ne donnent rien d’autre à voir qu’une forme de vie, qu’une forme de jeu. Il y a dans ce spectacle une dimension manifeste qui libère les danseurs. Jefta van Dinther signe avec Protagonist une pièce très maîtrisée et réjouissante sur la notion d’être au monde.

 

Protagonist
Chorégraphie, direction, texte : Jefta van Dinther
Avec Linda Adami, Anand Bolder, Eleanor Campbell, Giacomo Citton, Unn Faleide, Sylvie Gehin Karlsson, Nùria Guiu Sagarra, George Hann, Katie Jacobson, Gesine Moog, Suelem de Oliveira da Silva, Camille Prieux, Adam Schütt, Vincent Van der Plas
Musique, son : David Kiers
Voix, chant : ELIAS
Lumières : Minna Tikkainen
Scénographie : SIMKA
Assistant à la chorégraphie : Thiago Granato
Crédit photos: Urban Jörén

Vu au Théâtre National de Chaillot

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest