Théâtrorama

A la croisée de différentes disciplines urbaines, ce spectacle, interprété par de jeunes danseurs, a du mal à décoller.

Waacking, voguing, house dance, hip hop… Let’s dance a pour ambition de faire découvrir au large public quelques danses urbaines, parfois peu ou mal connues. Bonne idée ! Portés par le danseur-chorégraphe Bruno Marignan, qui a rencontré en route des pointures telles que Poppin Pete, Storm ou Brian Green, sept jeunes danseurs exécutent une partition honnête. Les saynètes s’enchaînent avec précision et rigueur, sur des rythmes tantôt rétro (funk, dance), tantôt actuels (house music, électro). Le spectacle est plaisant, mais au final, on reste sur sa faim. L’ensemble trop scolaire ne séduit pas complètement. On attendait sans doute plus de cette jeune troupe : plus de pétulance, de fraîcheur, d’audace…

lets_dance2

Des propositions timides
Malgré quelques beaux tableaux, le collectif ne parvient pas à insuffler une véritable énergie collective. A force d’être (trop ?) concentrés, les danseurs perdent de leur naturel et offrent des séquences, certes soignées, mais qui manquent de punch et de spontanéité. De débordements aussi. Quelques idées de mise en scène auraient dû pourtant inspirer le jeu des danseurs et leur offrir de belles occasions de s’exprimer avec plus de fougue et d’impertinence. Or, chaque proposition scénique est effleurée sans être totalement investie. Probablement par manque d’expérience. Un gars se voit refuser l’entrée d’une boîte de nuit : penaud, il tente d’insister et se fait vite renvoyer dans les roses par un colosse. Bon point : le public laisse échapper quelques rires. Puis, noir. On aurait aimé que ce passage théâtralisé, prétexte à maintes péripéties, se prolonge un peu, histoire de nourrir cette scène prometteuse. Dommage. Idem pour la séquence disco emmenée par trois danseuses et un danseur (PatJ) complètement à l’ouest, aux attitudes efféminées irrésistibles. Le danseur tient là un début de personnage cocasse et délirant : pourquoi ne pas pousser la caricature jusqu’au bout ?

Malgré une interprétation encore hésitante et fragile, parions que cette jeune troupe fraîchement constituée a de beaux jours devant elle. Tout est une question de temps, de pratique et d’expérience.

[slider title= »INFORMATIONS & DETAILS »] Let’s dance(site web)
Chorégaphie de Bruno Marignan
Avec Manue, Nathalie, PatJ, Audrey, Greg, Dan, Fred.
Théâtre de la Reine Blanche
2 bis, passage Ruelle, 75018 Paris
Les 21 novembre et 12 décembre 2009, à 19h
Réservations : 01 40 05 06 96
[/slider]

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest