Théâtrorama

Dans sa dernière création présentée au Théâtre Chaillot, le chorégraphe Nasser Martin-Gousset revisite le fameux conte de La Belle au bois dormant. Sur fond de musique des années 80, la partition prend des allures d’opéra en miniature, version pop-rock.

Dans cette adaptation très visuelle, Nasser Martin-Gousset prend des libertés et bouscule les codes du célèbre conte pour enfants. Sans s’éloigner des figures emblématiques (le roi, la reine, la princesse, le prince et la sorcière), il restitue l’histoire de la dulcinée sous forme de mini opéra quelque peu clinquant. Ainsi, Nasser Martin-Gousset s’inspire des tubes des années 80 (Kylie Minogue, The Pippets…), ceux-là mêmes qui ont bercé son adolescence. Chaque personnage (danseur) « interprète » sa propre chanson, dont les paroles en anglais sont traduites en français et projetées sur grand écran, façon karaoké. Il dispose également sur scène un dispositif ingénieux composé d’artifices divers : écran vidéo, caméra, ombres chinoises, maquette (du château), lit king size (lieu de tous les symboles : lit nuptial, lieu de luxure, espace de rixes…) … La mise en scène inventive est séduisante. Les images foisonnantes restituent la dimension ambivalente du conte, à la fois féerique et inquiétante, propice à ravir petits (dès 6 ans, nous dit-on) et grands.

@Thomas Rollo
@Thomas Rollo

Question de chair
Derrière cette histoire très connue et bellâtre, se cache une trame bien plus inconvenante, grinçante même. N’est-il pas ici question de chair, comme le suggérait d’ailleurs la morale de Charles Perrault ? Pourfendant les clichés bienséants, Nasser Martin-Gousset se questionne : et si la naïveté apparente de ce conte cachait la quête du désir ? Celui du prince traversant au galop tel un guerrier la forêt d’épines, labyrinthe du désir ; celui aussi de la princesse qui l’attend en silence, isolée dans sa tour, mais dans « une passivité active, décidée et insistante » précise le chorégraphe. Le désir aurait même raison de la sorcière qui s’amouracherait secrètement du prince… Dans cette vision à contre-courant, la belle de nos souvenirs d’enfance a donc bien changé. Plus espiègle et farouche, la princesse (Axelle Lagier), parée d’une simple chemise blanche, adopte des attitudes d’adolescente insouciante, osant faire des siennes (des scènes aussi) devant des parents quelque peu crédules. Elle s’agite et danse avec désinvolture et exubérance sur le lit, érigé au centre de la scène, au nez d’un père désarmé. La scène est assez drôle, du moins enjôlée sur fond de musique acidulée. Tout aussi alerte, la scène de catch entre la sorcière (Vanessa Le Mat) hypnotique et le prince vigoureux (Mathieu Calmelet) est pleine de force. Autre beau moment : au terme d’un pas de deux très romantique entre le prince et la princesse, la scène du baiser culmine.

@ Thomas Rollo
@ Thomas Rollo

Or, ces instants chorégraphiés chargés d’intensité et d’émotions se font trop rares et ne suffisent pas à cadencer une histoire qui traîne en partie en longueur et frôle parfois la niaiserie. A force de privilégier la narration et la chanson, le chorégraphe en néglige volontairement la danse. Il l’affirme d’ailleurs : « Dans le fond, cette pièce regarde vers l’esprit de l’opéra plus que vers les images du ballet ». C’est dommage.

[slider title= »INFORMATIONS & DETAILS »] TITRE (site web)La Belle
Direction artistique et chorégraphie
Nasser Martin-Gousset
Avec : Mathieu Calmelet, Axelle Lagier, Bruno Sajous, Christelle Gasiglia, Vanessa Le Mat
Théâtre Chaillot, jusqu’au 27 novembre 2009, 20h30.
Représentations scolaires : 19, 20, 24, 26, 27 novembre, 14h30
A partir de 6 ans. Renseignements : 01 53 65 30 00 / www.theatre-chaillot.fr
Tarifs : 27,5€ plein tarif, 21€ tarif réduit, 12€ tarif jeune.
En tournée : L’Apostrophe/Cergy Pontoise, du 2 au 5 décembre ; Festival Très tôt Théâtre/Quimper du 9 au 12 décembre ; Grand Théâtre/Lorient | 15 au 16 décembre ; Maison de la Danse/Lyon du 6 au 13 janvier 2010…[/slider]

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Pin It on Pinterest

Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !