Théâtrorama

On cherchera en vain les règles du jeu. On ne résoudra pas l’éternelle question de qui de l’œuf ou de la poule est apparu en premier. On ne déchiffrera non plus pas tous les symboles. On ne suivra jamais une ligne chronologique toute droite. Et, au final, on ne saura toujours pas comment tirer le jaune sans fêler la coquille ni abîmer le blanc. Mais on sortira sûr d’une chose : « Egg », la nouvelle pièce de Hideki Noda présentée dans l’enceinte de Chaillot renferme la perle de la plus éclatante des illusions comiques.

« Egg » pourrait très bien se contenter de dérouler le fil de l’histoire contemporaine du Japon, à rebours cependant : un hic et nunc fait de couloirs déserts d’un théâtre en rénovation, un premier flashback dans les années 1960 où le tout Tokyo vit dans l’effervescence de la préparation des futurs Jeux Olympiques de 1964, puis un deuxième flashback, dans la Manchourie cette fois, à l’entrée dans la Seconde Guerre mondiale et d’une Olympiade qui ne se tiendra pas. « Egg » pourrait très bien accumuler tableaux baroques et images d’un folklore exubérant, J-pop et danse, défilé de masques et de costumes burlesques de lycéens ou de sportifs nationaux en blouse blanche d’infirmières, et s’apprécier comme une œuvre foisonnante et tragi-comique.

Mais voilà, l’art implique toujours un écart. Le prétexte ? Une strate qui se dessine sous la trame principale, un réseau fictif venant se greffer à la réalité, via le manuscrit d’une pièce de théâtre inédite d’un célèbre dramaturge, retrouvé dans les décombres, intitulée « Egg ». Il s’agira de la rejouer, « comme si », mais en se trompant sans cesse dans les lignes. Et tandis que le scénario imaginaire tombe symboliquement dans les abimes – ou sur le sol – de la création, un bruit assourdissant signale l’arrivée d’un train. Casiers et couloirs temporels peuvent alors s’ouvrir.

Cycles et coulisses
L’ambition est d’emblée contrariée : les tiroirs du temps semblent être manipulés par un metteur en scène à la lecture d’un script modifié. Tentant de fuir le passé mais le prenant à contre-sens, il réalise que l’engrenage se répète indéfiniment. L’histoire palimpseste se reformule donc à travers ses fables, motifs récurrents et inscriptions dans le réel. Et, à chaque seuil qui se présente, on trace à nouveau l’arrondi d’une arène à rompre, comme on écale peu à peu un œuf. Place à tous les acteurs des coulisses, eux sans lesquels tout spectacle ne peut se monter, tour à tour pantins ou manipulateurs d’une Histoire à tout autre échelle. Chanteurs, chorégraphes, entraîneurs, athlètes, supporters côtoient Méphistophélès, princes aux pieds nus, dieux de la mort et amants éplorés.

Dans les vestiaires, puis dans la conscience, les scènes dévoilent les mascarades et les épisodes douloureux d’une trame collective. L’« egg », ce sport national fantôme, est autant un avorton portant les traces de son passé – ingrédient de consommation, produit d’expériences cruelles réalisées sur des êtres humains durant la Seconde Guerre mondiale, outil de propagande et de pouvoir de régimes totalitaristes ou encore arme de destruction massive – qu’un embryon, vaccin général potentiel, fantaisiste instrument de connaissance et de ralliement.

On cherchera en vain à décrypter le système, le jeu d’équipe ou les échappées solitaires, car à travers « Egg », Hideki Noda accumule les instantanés pour le temps de l’éternel laissé à la création. Fragments galvanisés de vies et d’histoires se rejoignent pour l’écriture d’une fantasmagorie qui vient souffler celle de drames universels.

Egg (première en France)
Texte, chants et mise en scène : Hideki Noda
Musique : Ringo Sheena
Décor : Yukio Horio
Avec Satoshi Tsumabuki, Eri Fukatsu, Toru Nakamura, Natsuko Akiyama, Koji Ohkura, Takashi Fuji et Isao Hashizume et la troupe
Crédit photo © Takashi Okamoto
Au Théâtre national de Chaillot, du 3 au 8 mars 2015

 

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest