Théâtrorama

El Sur, la patrie de la passion

El Sur de Víctor UllateL’Opéra de Marseille s’est enflammé le 6 mai. Et le chorégraphe pyromane qui a provoqué ce brasier d’émotions n’est autre que Víctor Ullate. Le ballet El Sur, créé en 2005 par la compagnie, reste un vibrant hommage à Enrique Morente. Disparu en 2010, le maestro du flamenco a composé la musique de cette œuvre en fusion.

El Sur commence comme une mer calme. Une scène de la vie quotidienne entre allégresse et allegro. Presque une pastorale irradiant d’une lumière chaude. L’amour virevolte joyeusement dans l’air et tournoie dans une frivolité partagée. L’éternité ne dure hélas que le temps d’une étreinte et ce moment de sérénité est troublé par le doute, la dispute des amants, la tentation de la rencontre, la jalousie des commères, la vengeance du prétendant éconduit, la puissance du désir où plane toujours en filigrane une violence mortifère. Un éclair de passion avant de se transformer en tonnerre dévastateur. Le triangle amoureux se déchire sous le ciel d’un Sud sans concession. Les histoires d’amour finissent mal dans un art du flamenco qui concentre les joies comme les douleurs à l’état pur.

El Sur est une émotion 

El Sur de Víctor UllateLes tableaux s’enchaînent comme une fête dansée. Les lumières chatoyantes et enveloppantes de Nicolás Fischtel embarquent le spectateur dans une invitation au voyage. Fabuleuse énergie rayonnante des danseurs de la compagnie se propageant dans l’espace. Les costumes vaporeux de Pedro Moreno qui flottent en feu follet dans l’air participent à cette furieuse pulsion de vie qui s’exprime librement. « Plutôt qu’une région, El Sur est une émotion, un sentiment qui est né d’une rencontre magique à Grenade, au pied de l’Alhambra avec le grand maître Morente. Une chorégraphie qui mêle art et passion », insiste Víctor Ullate

Une partition qui offre à la danse un Sud élargi aux influences diverses. Un flamenco contemporain en fusion où des touches de danses indiennes, orientales, grecques se mélangent pour composer un renouveau du mouvement. La puissance de la technique s’allie à la magie de la grâce et à l’interprétation à fleur de peau des danseurs de la compagnie.

El Sur
« Au-delà de l’Amour »
Hommage à Enrique Morente

Chorégraphie : Víctor Ullate
Mise en scène : Víctor Ullate et Eduardo Lao
Décors et costumes : Pedro Moreno
Atelier de teinture : María Calderón
Lumières Nicolás Fischtel (A.A.I.)
Projection des portraits Enrique Morente et Manuel Montaño
Musique : Enrique Morente
Interprètes : Enrique Morente et Estrella Morente
Crédit photo : Pedro Arnay

Vu à l’Opéra de Marseille, puis en tournée

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Pin It on Pinterest

Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !