Théâtrorama

Les contes de  la Compagnie 6e Dimension à la Villette

Séverine Bidaud et la Compagnie 6e Dimension propose avec « Dis à quoi tu danse » un spectacle à la lisière de trois contes. Le petit chaperon rouge, La petite fille aux allumettes et Le vilain petit canard se retrouvent ainsi étrangement réunis sur une chorégraphie hip-hop pleine de fantaisies.

Jouer avec le feu

 

À chacune des allumettes qu’elle craque, la petite fille d’Andersen a une vision, celle d’un poêle, celle de sa grand-mère ou encore d’une étoile filante. Tout ce qui peut faire oublier le froid et la faim. Pour son spectacle,  la Compagnie 6e Dimension enchâsse les récits pour faire apparaître à chaque étincelle un nouvel univers. Aidé par un dispositif de projection élaboré, les transitions sont plutôt malines et permettent aux quatres danseurs de faire cohabiter sur la même scène différents personnages. Ce qui se révèle plutôt judicieux avec Le vilain petit canard, conte sans illusion du même auteur qui porte sur le rejet de l’autre et l’enfance mais plutôt déconcertant avec Le petit chaperon rouge d’une toute autre inspiration.

Dis à quoi tu danses, les contes de la 6ème compagnie

Entrer dans la gueule du loup

Les costumes très astucieux laissent voir les danseurs en même temps qu’ils identifient le personnage. Le loup particulièrement réussi tient en une peau de bête mais surtout aux mouvement animaux de son porteur. La démarche de la poursuite assure le dynamisme et crédibilité de la scène. C’est une course d’emblée gagnée pour le prédateur qui ne fera qu’une bouchée de la petite fille. Dans cette version, nous ne voyons pas la grand mère ou la maison, juste ce mouvement de la chasse, qui marque la fin de la petite fille et la mort. Séverine Bideau ne craint pas de montrer la violence et la cruauté de ces contes ; les mouvements de hip-hop le souligne.Les passants réduits à leurs pas rapides par une découpe lumineuse sont autant de menaces ; la foule est anonyme est monstrueuse.

Prendre son envol

Ces différents contes ont pour point commun d’interroger le rapport à l’autre. Le loup est une menace pour le chaperon rouge qui se promène seule dans la forêt. Le vilain petit canard différent des autres est moqué et rejetée tandis que la petite fille aux allumettes est tout simplement ignorée. Il n’y a pas un modèle à suivre, à peine une morale mais un certain réconfort dans ces histoires où l’on cherche sa place. La danse offre à chacun la possibilité de se démarquer par ses gestes. Dans la même logique, la musique constitue la signature de chacun des personnages et permet d’introduire un peu de fantaisie voire même de l’humour dans ces contes sombres.  La Compagnie 6e Dimension propose ainsi une divertissante adaptation qui saura plaire aux enfants.

 

Dis à quoi tu danses
Chorégraphie : Séverine Bidaud
Assistante à la chorégraphie : Jane-Carole Bidaud
Interprétation 2017-2018 : Séverine Bidaud, Sandra Geco en alternance avec Jane-Carole Bidaud, Cault NZelo, Clément Guesdon
Créé et interprété par : Jane-Carole Bidaud, Séverine Bidaud, Farrah Elmaskini, Cault NZelo
Costumes : Alice Touvet
Lumières : Esteban (Stéphane Loirat)
Vidéo : Pascal Minet
Dessins : Jean-Charles « Trippin’Cloud » Zambo
Composition des Musiques Originales : Clément Roussillat et Jean-Charles « Trippin’Cloud » Zambo
Voix : Delphine Lacouque
Crédit photos: Patrick Berger

Vu à la Villette

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest