Théâtrorama

Tabarnak par la troupe du Cirque Alfonse

TabarnakTabarnak, un cirque pas comme les autres, sans animaux, délicieusement iconoclaste et où les numéros s’enchainent à un rythme endiablé. Un excellent moment dans cette salle mythique de Bobino.

On se croirait presque dans la fin de la célèbre chanson de Boris Vian « On n’est pas là pour se faire engueuler » lorsque les joyeux drilles se retrouvent chez Satan car tout y est bien plus marrant. Le spectateur est accueilli par un bric-à-brac sans nom où s’entremêlent des skis, une batterie, des raquettes (de tennis et de neige), une contrebasse, des gants de boxe. Bref, un vrai boxon au milieu duquel deux barbus qu’on imaginerait plus prompts à débiter un tronc d’érable qu’à faire du point de croix, en plein tricot.

Ce vaste capharnaüm va rapidement se volatiliser comme par enchantement dès que débute cette grand-messe un peu particulière. Nous sommes en effet dans un saint lieu même si on ne donnerait pas le bon dieu sans confession à ses occupants. Ils vont débouler en patins à roulettes pour les premières acrobaties auxquelles succéderont de drôles de bedeaux pour sonner un drôle d’angélus, d’étranges jongleries à coups d’encensoirs et autres détournements du sacré, histoire de lui balancer par la même occasion un bon coup de pied au culte… Après tout, le titre « Tabarnak » ne l’oublions pas est en québécois un joli juron…

Un cirque pas comme les autres

Acrobaties, jongleries, sauts périlleux vont donc se succéder à un rythme endiablé sans pour autant une surenchère de matériel. C’est en cela aussi que ce spectacle revêt une dimension humaine indéniable. Tous ces artistes forment une équipe au sens fort du terme, défendent une cause commune et semblent ne pouvoir se passer les uns des autres pour mieux partager leur travail et leur passion. Le public ne s’y trompe pas, qu’il s’agisse d’accompagner les musiciens ou d’applaudir à tout rompre ces véritables sculptures humaines qui se forment sous ses yeux. La belle unité de cette troupe d’un cirque pas comme les autres se lit à chaque instant. Notons également que lorsque les fouets claquent dans un impressionnant numéro d’adresse, ils n’atterrissent pas sur la croupe d’un lion ou d’un éléphant. « Tabarnak » est un spectacle certifié sans animaux… Grâce lui en soit rendue…

Tabarnak
Par la troupe du Cirque Alfonse
Photo : Guillaume Morin

Jusqu’au 9 juin à Bobino

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest