Théâtrorama

Ce spectacle génial, mis en scène par Daniele Finzi Pasca, nous inonde de joie.

Quand on songe au cirque québécois, on s’empresse de mentionner le fameux Cirque du Soleil connu dans le monde entier. Quitte à oublier-à tort- son petit frère, le cirque Eloize, qui tire son doux nom des éclairs de chaleur aux Iles de la Madeleine. Pourtant, cette compagnie pétillante créée en 2004 a un talent fou. Découvert en 2006 au Théâtre du Trianon, son spectacle Rain. Comme une pluie dans tes yeux est de retour sur la scène parisienne, au Théâtre du Rond-Point. Une aubaine.

Car Rain est un petit bijou de poésie et d’envol, un retour onirique sur l’enfance, qui n’a rien perdu de sa superbe depuis sa création. Bien au contraire. La magie opère toujours, le rêve jaillit intact. « Il faut toujours essayer de surprendre (…).Ce n’est pas une question de créer quelque chose de nouveau, c’est simplement de faire voyager nos spectateurs. Moi je viens d’une culture très attachée à la nostalgie. Tous mes spectacles sont un retour à la maison », confie Daniele Finzi Pasca, le metteur en scène. Et c’est vrai, comme on se sent chez soi, ramené au temps de l’enfance, en savourant ce moment enchanteur alternant performances, saynètes comiques et envolées féériques.

Crédit photo Giovanni Cittadini Cesi

Prouesses et chamailleries
C’est simple, tout suscite l’émerveillement, l’admiration aussi. Plongés dans une joyeuse ambiance cabaret teintée d’une note foraine, les artistes (danseuses charleston, lutteurs de pacotille, gus d’opérette…) s’en donnent à cœur joie. Les numéros techniques rivalisent de prouesses, comme l’épisode de la roue Cyr (accessoire de cirque inventé par un des fondateurs de la compagnie, Daniel Cyr). L’artiste fait corps avec l’anneau métallique de quelque deux mètres de diamètre avec une facilité déconcertante. Quant au duo de porters acrobatiques magnifiquement exécutés par une paire d’athlètes imperturbables, il relève de l’exploit. Mais ce sont les numéros empreints d’une atmosphère quasi mélancolique qui font chavirer les cœurs. Une beauté fracassante surgit du numéro d’une nymphe au cerceau s’envolant dans les airs ou de la montée vers les cieux de cinq superbes créatures enlacées dans d’interminables tissus noirs.

Rain, une bulle d’air revigorante qui gagne en densité à mesure qu’elle s’emplit de légèreté. Car ici, on se souvient, mais on n’oublie pas de s’amuser. Par moments, les artistes n’en font qu’à leur tête : ils se chamaillent tels des gamins qui ne veulent pas grandir. On rit ainsi de bon cœur devant le jongleur de valises maladroit mais hyper craquant ou l’ ange mystérieux au crâne rasé qui entame un ballet aérien de perruques.

Et, on se gardera encore longtemps en mémoire le final en apothéose. La pluie tombe sur la scène et les artistes s’agitent dans les flaques d’eau avec insouciance. Cette scène nous inonde de joie. Comme on aimerait les y rejoindre.

Rain. Comme une pluie dans tes yeux
Une création de Daniele Finzi Pasca
Jusqu’au 16 janvier à 20h30
Représentation du 31 décembre à 18h30

Au Théâtre du Rond-Point
2bis, avenue Franklin D. Roosevelt, 75008, Paris
Réservations : 01 44 95 98 21
site web

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest