Théâtrorama

Voilà près de quarante ans que Jean-Baptiste Thierrée et Victoria Chaplin vouent leur vie au cirque. Et on ne sait par quelle magie, ce couple incroyable, l’une des figures emblématiques du nouveau cirque, continue à réaliser des merveilles, nous transportant dans un ragout de rêveries invraisemblables.

C’est saisissant : on les suit depuis toujours (ou presque) et on n’en croit pas encore nos yeux. A l’heure des nouvelles technologies et des rapports virtuels, ces saltimbanques de fortune ne cessent de susciter l’émoi, faisant fi du temps qui passe et des modes qui trépassent. Ces deux là, ce sont des rebelles, des insoumis. Ils se plantent là, indomptables et inclassables. Mine de rien. Et à eux seuls, ils nous livrent avec générosité leur monde de fantaisie débordant, peuplé de bizarreries et d’animaux incongrus. Ils nous font partager une part de rêve et de folie, nourrie de légèreté et de grâce … On les observe les yeux ronds comme des billes happé par le torrent d’émotion enfantine qu’ils ravivent en chacun d’entre nous et on leur accorde une reconnaissance sincère et fidèle pour leur art si particulier, si daté, et pourtant universel.

cirque_invisible3

Tours de passe-passe
Cheveux blancs en bataille et l’air facétieux, le clown-magicien Jean-Baptiste Thierrée accumule avec bonheur les entourloupettes dans un ailleurs en apesanteur où la raison s’évapore sous le poids malicieux des songes et des farces et attrapes. Bourré d’autodérision, il se joue de lui-même, se rit des codes et force le burlesque,. Paré de costumes ultra kistch, il fait rire au moindre tour de passe-passe, tirant un fatras de petits trésors de sa valise dont il ne se sépare (quasiment) jamais : un poisson neurasthénique, des balles de jonglage, des lunettes XXL, des fruits… Et, la magie opère. On se laisse prendre au jeu et on oublie tout. Le quotidien et le reste. On rit de bon cœur, sans retenue ni relâche.

Mais que dire –de plus ou de mieux- des bestiaires fantasmagoriques confectionnés par Victoria Chaplin (la fille de…) dont on a déjà tant parlé, dont on a tout dévoilé ? Cette grande dame a de l’or dans les mains : elle parvient à transformer un simple drapé en mâchoire fascinante, en bestiaire hallucinant…A son contact, les objets prennent vie, comme par enchantement, et nous font voir la vie autrement. Comment ? En rêve, pardi.

[slider title= »INFORMATIONS & DETAILS »] Le cirque invisible
Avec Jean-Baptiste Thierrée et Victoria Chaplin
Théâtre du Rond-Point
2bis, avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris
Jusqu’au 16 janvier 2010
Réservations : 01 44 95 98 21[/slider]

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Pin It on Pinterest

Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !