Théâtrorama

Dans La Vie, la jeune compagnie canadienne allie cirque, show musical et cabaret avec une habileté diabolique. Des âmes pécheresses se démènent pour tentent d’échapper à la descente aux enfers. Ça déménage !

Fondé en 2002, le collectif québécois à l’énergie folle, Les 7 doigts de la main, avait cartonné avec le spectacle de cirque urbain « Traces », à Paris en 2008. Cette fois, la fine équipe investit le Cabaret sauvage avant de se produire à la Grande Halle (avec Psy, une circothérapie pour toute la famille). A l’affiche actuellement donc, La Vie, un spectacle complètement renversant. La mise en scène est impeccable, alimentée par une débauche de chorégraphies parfois très sensuelles, d’intermèdes comiques efficaces et de numéros de haute voltige originaux. Chaînes aériennes, battle au diabolo, mains à mains, tissu, pas de danse à deux… Le collectif allie performances techniques et scènes de cabaret à merveille et parvient à inscrire son propre style, qui n’a rien à envier à ses aînés québécois, le Cirque du soleil ou le cirque Eloize.

Le jugement dernier
D’entrée, un certain Patrick Léonard échoue au Purgatoire entre les mains d’un maître de cérémonie intrigant et sarcastique. Et tout s’enchaîne avec un rythme haletant et diabolique pour illustrer les folies, les dépravations, les débordements, les joies aussi de ces âmes pécheresses qui se démènent pour échapper à (retarder ?) la descente aux enfers. Une jeune femme complètement à l’ouest s’active à s’en tordre le corps sur un lit d’hôpital, un patient handicapé se traîne hors de son fauteuil roulant pour se hisser à bout de bras dans un numéro d’équilibre saisissant…

Le tout accompagné par la musique électro et remuante en live du DJ Pocket, qui est à mourir de rire lorsqu’il parodie la musique de Ghost au cours d’un atelier de porterie improbable. Une mention aussi particulière pour les scènes hilarantes, animées par Patrick Léonard, irrésistible et attachant, et le maître de cérémonie incorrigible. Leur duel au diabolo est impressionnant.

A voir aussi la nouvelle création, Psy – Une circothérapie pour toute la famille
du 23 novembre au 30 décembre à La Grande Halle, La Villette, Paris.

[note_box]La Vie – Un cirque mortel
Direction artistique, mise en scène et chorégraphie : Les 7 doigts de la main
Artistes : Évelyne Allard, Émilie Bonnavaud, Isabelle Chassé, Krin Haglund, Patrick Léonard, Sébastien Soldevila, Samuel Tétreault, DJ Pocket
DJ, direction musicale, contribution à la création : DJ Pocket [/note_box]

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest