Théâtrorama

Créé en 2009 par de jeunes artistes et comédiens, pour la plupart tout juste sortis de grandes écoles nationales, le Festival du Nouveau Théâtre Populaire est né d’un « désir de liberté » fortement revendiqué. Et cette volonté de départ reste inchangée : du théâtre pour tous, à l’attention du tout public, permettant de faire (re)découvrir les plus grands textes classiques et contemporains des répertoires français et international et d’installer un lien très fort entre le collectif sur scène et les spectateurs, dans un idéal de démocratisation culturelle.

Implanté depuis sa création en Pays de la Loire, sur le plateau à ciel ouvert de la petite commune angevine de Fontaine-Guérin, le festival se déroulera pour sa septième édition du 15 au 28 août 2015. Basé entre autres sur les méthodes de son illustre père d’inspiration, le Théâtre National Populaire, le travail de répétition requiert un temps très court – une vingtaine de jours en extérieur – avant les différentes représentations. Six pièces, au tarif unique de 5€, seront présentées cette année en matinées et en soirées, de Sophocle à Feydeau en passant par un spectacle d’inspiration rabelaisienne et une adaptation de Truffaut.

Fort de son succès et d’un rayonnement croissant (se développant via de nombreuses tournées ainsi que des actions culturelles en milieu scolaire), le festival, mené par une troupe dynamique, affiche d’ores et déjà ses ambitions pour la suite, entre autres par la mise en place d’une « maison du Théâtre National Populaire » destinée à accueillir des artistes en résidence et par la construction de lieux de répétitions et de stockage de décors et costumes.

le Festival du Nouveau Théâtre Populaire

La programmation pour 2015 
Les spectacles du soir, à 20h30
– Œdipe-Roi / Œdipe à Colone de Sophocle, mis en scène par Lazare Herson-Macarel
– Le Jour de gloire est arrivé (titre provisoire), écriture collective, mis en scène par Léo Cohen- Paperman
– La Cerisaie de Tchekhov, mis en scène par Julien Romelard

Les spectacles du matin, à 11h 
– L’Enfant sauvage (titre provisoire), d’après le film de François Truffaut, mis en scène par Elsa Grzeszczak
– La Vie treshorrificque du grand Gargantua d’après Rabelais, mis en scène par Sophie Guibard et Emilien Diard-Detœuf

En itinérance 
– Feu la mère de Madame de Feydeau, mis en scène par Frédéric Jessua

Tous les renseignements et réservations sur le site du festival NTP

 

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Pin It on Pinterest

Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !