Théâtrorama

Pour faire face à la crise qui frappe actuellement le théâtre privé espagnol, une petite compagnie madrilène, Primas de Riesgo (« Primes de risque »), a trouvé une solution originale : affronter le plan d’austérité du gouvernement à l’égard du secteur culturel grâce à un plan d’un tout autre genre… un plan « cul » !

Une technique sous le manteau, ou presque, pour les membres de cette compagnie exclusivement féminine qui a vu rouge en constatant une hausse du taux de TVA de 8 à 21% sur les spectacles de théâtre, de cinéma et de musique, en cours depuis 2012, rapporte l’AFP. Les magazines étant taxés à hauteur de 4% maximum, ces coquines en scène ont donc décidé de légèrement rhabiller quelques Unes de magazines pornographiques des années 1980-1990 et de glisser dans leurs pages des billets d’entrée d’une représentation unique d’une pièce de Calderon, « Le Magicien prodigieux », qui s’est tenue le 25 novembre dernier au Nouveau Théâtre Alcala de Madrid. Poitrines dénudées et paires de fesses pour des prix revus à la baisse !

Le nom de leur campagne de choc et de charme, « Magazine porno 4% – Calderon 21% », en dit long sur le combat mené par la compagnie et la directrice du théâtre, Karina Garantiva, qui se satisfait de voir que le public encourage la démarche malgré quelques critiques essuyées, et qui entend bien poursuivre ses efforts pour faire plier les mesures conservatrices du gouvernement, comme elle l’explique à l’AFP : « Ce qui est immoral, ce n’est pas que des filles distribuent des magazines porno, mais que le gouvernement offre des facilités à ces publications plutôt qu’à son patrimoine culturel. »

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest