Théâtrorama

Une tanière pour les vers, une masure pour les mesures les plus sulfureuses de la langue française : the Poetry Brothel – comprenez « bordel poétique » –, concept charnel et charmant né aux États-Unis en 2008, a installé ses rimes coquines à Paris, avec ce qu’il faut pour rendre polissons les plus sages des sonnets et pour réchauffer les plus réservées des inspirations.

Maison close littéraire, le café-restaurant Le Pigalle a accueilli le 14 novembre dernier ce premier salon revendiqué badin-libertin dans le texte, où les uniques prostituées s’en tiennent aux plus belles lettres, n’exposant leurs charmes qu’au service des poèmes. Un spectacle d’un autre siècle, tantôt burlesque tantôt galant, durant lequel rimeurs jouant avec les licences poétiques et rimeuses courtes-dévêtues ont pris tout leur temps pour combler lieu et esprits. Il se susurre que les passionnés des sentences sur-canapé et des missives sous-le-manteau ont adoré.

Plus d’infos sur le Poetry Brothel

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest